• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Deux-Sèvres : les feux de culture multipliés par deux depuis le début de la sécheresse

Les pompiers de Chauvigny en intervention. / © Antoine Morel /France Télévisions
Les pompiers de Chauvigny en intervention. / © Antoine Morel /France Télévisions

Dans les Deux-Sèvres, comme dans toute la région, les feux de chaume, de broussailles et de forêts se multiplient depuis le début de l'été. Depuis début juin, les pompiers des Deux-Sèvres ont effectué 134 interventions, c'est deux fois plus qu'en 2018.

Par C.H

Températures élevées, sécheresse et vent, tout les éléments sont réunis pour que les feux de culture et de broussailles se
multiplient. Dans les Deux-Sèvres, 283 hectares sont déjà partis en fumée depuis le début de l'année. Les pompiers sont en permanence sur le qui-vive et enchaînent les interventions.


En ce moment, la moindre étincelle peut provoquer un incendie qui sous l'effet du vent peut rapidement s'étendre.
Les causes des départs de feu sont multiples mais quelques unes sont nettement plus fréquentes et bien identifiées.

"Ça peut partir d'un mégot jeté d'une voiture, ça peut partir d'une étincelle provenant d'une moissonneuse et ça peut aussi partir d'un barbecue" explique Alain Fariat, le commandant chef de groupement opérations du SDIS 79.


Les recommandations de prudence auprès des habitants se multiplient pour éviter toute imprudence pouvant mener au déclenchement d'un feu dans les champs, en forêt ou près des habitations.
Les consignes de précaution sont claires et doivent être respectées surtout en période de sécheresse:
  • Ne pas faire de barbecue ou de feu près des forêts
  • Ne pas jeter de mégots
  • Ne pas entreprendre de travaux pouvant provoquer des étincelles pendant les journées à risque
  • Ne pas entreposer de carburants près des habitations
  • Respecter les interdictions d'accès en forêt en période à haut risque.
A noter également, les riverains situés en bordure de forêt doivent débroussailler leurs parcelles afin de limiter la propagation des incendies. 
Les habitants et les usagers de la route doivent faire attention et ne pas être imprudents, les agriculteurs, de leur côté, peuvent aussi prendre des précautions pour éviter la propagation des incendies. Ils peuvent notamment créer des pare-feu autour de leurs champs.

"On gratte le sol sur 8 à 10 centimètres et ça fait un mulching, ça brasse la terre et la paille qui se retrouve enfouie dans la terre." explique Sébastien Gindrau, éleveur-céréalier à Vergne (79).

Grâce à cette technique, il y a moins de risques de feu car il y a beaucoup moins de paille en surface et plus de terre. L'incendie prendra et s'étendra moins vite. La fin de la période de moissons pourrait aussi apporter un peu de répit en diminuant les facteurs de risque.

Reportage dans les Deux-Sèvres où les feux de chaume s emultiplient ces derniers jours d'Alain darrigrand, Francis Tabuteau et Christophe Pougeas :
Sécheresse : les feux de culture se multiplient dans les Deux-Sèvres
Sécheresse, chaleur et vent, tous les éléments sont réunis pour favoriser les feux de culture en pleine période des moissons. Reportage d'Alain Darrigrand, Francis Tabuteau et Christophe Pougeas





 

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus