Yannick Jaulin : le Nombril du Monde pour petit coin de paradis !

Nouvel épisode de notre série estivale sur les "jardins secrets" des personnalités de Nouvelle-Aquitaine avec Yannick Jaulin. Impossible de dissocier Pougne-Hérisson, ce petit coin des Deux-Sèvres, de l'artiste conteur. Il y a créé un festival et ne manque pas d'inspiration pour la suite.

Le jardin d'Eden de Yannick Jaulin, c'est celui du Nombril du Monde. Alors pour mieux le découvrir à travers le regard du conteur, nous lui avons confié une petite caméra...

Et voilà notre homme qui, après un bref temps d'observation de l'appareil, muni d'un manche, s'exclame "Vous m'avez donné une mailloche !".

S'ensuit un rapide coup d'oeil circulaire sur ce jardin insolite avec son visage et une grimace en conclusion. Maintenant que la prise en main et les présentations sont faites, la visite peut vraiment démarrer.

Et nous voilà nez à nez avec une porte rouillée, ornée d'un hublot, plantée dans le sol. "Là c’est une entrée de mine, les fameuses mines de Pougne-Hérisson. Ce sont les Anglais qui sont venus faire le siège de Pougne-Hérisson pendant la guerre de 100 ans, ils ont capturé l’imaginaire Gatinais et développé l’imaginaire anglais ! Sans Pougne-Hérisson, il y aurait jamais eu Tolkien, Harry Potter... Tu vois"

Dans le jardin du Nombril du Monde imaginé par Jaulin et ses amis, chaque recoin raconte une histoire. "On est le siège de l’association mondiale des nombrils du monde." Dans ce parterre que filme Yannick Jaulin pour nous, sont représentés les différents lieux gratifiés de ce titre. "Les endroits du monde sont nombril du monde pour des raisons assez diverses. En général, on est un lieu de rassemblement d’une population, d’un peuple dans un lieu qui relie le haut et le bas. C’est la dimension assez fortement spirituelle de Pougne-Hérisson..." Et soudain, devant le totem britannique "Stonehenge normalement on devrait l’enlever parce qu’ils sont plus avec nous !"

Retour 30 ans en arrière...

Le Vendéen Yannick Jaulin tente un pari fou... Créer un festival de contes en pleine ruralité des Deux-Sèvres...
En parallèle,  il remplit les théâtres de France avec ses spectacles patoisants. Et aujourd'hui, certains de ses fans viennent même au Nombril du Monde comme en pèlerinage.

Comme ce couple de retraités qui aborde le conteur : "On s'est dit, on vient à Parthenay, on va quand même passer à Pougne-Hérisson ! On vous a vu à Saint-Michel-en-l’Herm pour le dernier spectacle et celui d’avant je sais plus... Mais on a passé des soirées super forcément ! Même si on comprend pas tout au patois... " "Oui mais comme je dis souvent, c’est du patois pour l’export..."

Yannick Jaulin et le Nombril du Monde : un destin mêlé et une vraie fierté pour les 372 habitants de Pougne-Hérisson. Deux habitantes rencontrées au café nous expliquent entre deux rires "Au début, on se demandait ce qu'il venait faire là ! Comment quelqu'un comme lui, qu'était pas mal, pouvait s'intéresser aux gens de Pougne-Hérisson ? C'était surtout ça, mais il a fait de la campagne un lieu de contes parce que c'est vrai qu'il se raconte beaucoup d'histoires en campagne... Mais qu'il aie eu l'initiative de le faire et de l'installer chez nous, c'est pas ordinaire quoi !"

Et l'histoire d'amour entre Yannick Jaulin et les Deux-Sèvres semble loin d'être terminée... "Ha Hi Hi Haaaa !!!" Au coeur de la jungle locale, il lance un cri de Tarzan... Et là, surprise, au fond des bois, le cri se répète !

Son nouveau coup de coeur : un écrin verdoyant connu sous le nom du Puy d'Enfer... "Là on est en Amazonie ! Regarde moi, ça tu as l’impression d’être je sais pas où mais sur une autre planète !"

Un terreau de contes et légendes sous exploité pour le comédien : "Quand on voit la réussite de Brocéliande,  600 000 visiteurs par an, parce qu’on a réussi à y mettre des histoires ! Un territoire, il n'existe que par les histoires qu’on y raconte. Donc un endroit comme ça, sauvage, ça rappelle quelque chose de nos profondeurs mais il faut du récit en complément de la nature. Ce territoire là serait jalonné d’histoires, il prendrait une dimension sans doute qui lui irait bien !"

Avec, pourquoi pas, Yannick Jaulin comme guide  pour une nouvelle aventure de ce conteur de la ruralité.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture culture régionale festival événements sorties et loisirs terroir