Cet article date de plus de 5 ans

Nord Deux-Sèvres : les trains stoppés par les feuilles mortes

Depuis mercredi, et jusqu'à la fin de la semaine prochaine, en raison de la présence de feuilles d'automne sur les rails, les TER qui relient La Roche sur Yon à Saumur, en passant par le Nord des Deux-Sèvres, sont supprimés. L'activité dans les gares du nord du département est au point mort.
En automne, l'accumulation des feuilles mortes sur les voies ferrées provoque des patinages et des enrayages:
"Lorsque les rails sont humidifiés par la pluie ou le brouillard, les feuilles mortes tombées sur la voie collent au rail et sont écrasées au passage des trains. Elles se transforment alors en une pâte végétale très glissante", explique un communiqué de la SNCF, qui provoque "l'équivalent d'un aquaplaning".

Du coup, sur les lignes qui désservent le nord des Deux-Sèvres, ce sont 6 TER qui sont supprimés.

Ce sont plusieurs dizaines d'usagers (touristes, scolaires, salariés) qui, depuis mercredi, ont l'obligation d'utiliser des cars de substitution pour faire leurs déplacements. Ce moyen de transport génère des retards à l'arrivée de plus d'une heure, pour le trajet le plus long.

Pour Michel Férey, syndicat CGT Cheminots, on frôle le ridicule :

A croire qu’il n’y a que cette année que les feuilles tombent des arbres. Pour nous c’est une décision délirante.


Initialement programmé sur trois jours, ces suppressions de TER sont reconduites toute la semaine prochaine.

Le reportage de Frédéric Cartaud, Cédric Cottaz et Jennifer Russeil
Feuilles mortes et trains

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports