Parthenay (79) : la salle Diff'art menacée de disparition lance un appel au don

La salle de musique actuelle de Parthenay, dans les Deux-Sèvres, lance une campagne de financement participatif pour éviter la banqueroute.

© Diff'art
Vingt-sept ans que Diff'art existe et il se pourrait que la salle disparaisse. Criblée de dettes, la structure a lancé il y a une semaine une campagne de fincancement participatif sur la plate-forme de crowd funding, Ulule, pour éviter la banqueroute. A l'heure où cet article est écrit, l'association Trastaroots, qui gère le lieu, a pu collecter 3256€ sur les 10 000 qu'elle compte lever.

En contrepartie, les donateurs deviennent adhérents de l'organisation et reçoivent des affiches, des t-shirt, des gobelets et autres produits dérivés. Trastaroots étant une association d'intérêt général, tous les dons sont déductibles d'impôts : une réduction à hauteur de 60% pour une entreprise et de 66% pour les particuliers. 

"On était un peu réticent au départ, on avait l'impression d'aller quémander, avoue le programmateur de la salle, David Sauvignon, à nos confrères de La Nouvelle République. Mais on a vu l'exemple de Radio Pulsar à Poitiers, pour qui cela a marché".

A l'origine de ces ennuis financiers se trouve notamment une baisse de 4500€ des subventions de la mairie. D'après David Sauvignon, la municipalité ne semble pas tout à fait disposée à venir en aide à l'association. Et ce, alors même que la salle de musique actuelle est devenue l'une des scènes incontournables de la région.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie culture musique concerts
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter