Cet article date de plus de 4 ans

Accident de chasse en Dordogne : deux tireurs entendus par les enquêteurs

Un chasseur quinquagénaire a été tué dimanche lors d'une battue au sanglier à Montrem en Dordogne. La victime a reçu une balle en plein thorax, soit par un tir direct soit par ricochet. Deux tireurs potentiels ont été identifiés et entendus par les enqueteurs.

La Gironde est le département français qui compte le plus de chasseurs licenciés.
La Gironde est le département français qui compte le plus de chasseurs licenciés.
C'est le second accident de chasse mortel en moins de deux mois en Dordogne. Un homme de 55 ans est décédé dimanche après midi à Montrem lors d'une battue au sanglier. L'auteur du coup de feu mortel n'a pas encore été identifié. Mais deux personnes ont été entendues par les enquêteurs et information judiciaire devrait prochainement être ouverte déterminer d'éventuelles responsabilités. 

Lundi les gendarmes venus de Périgueux et les hommes de l'identification criminelle s'étaient rendus sur place pour tenter de comprendre ce qu'il s'est passé la veille. A leurs côtés pour tenter de reconstituer les faits, étaient présents des hommes de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFN).  Sur place des premières mesures des angles de tirs avaient été prises. Et mardi une autopsie du corps a été réalisée à l'institut médico-légal de Bordeaux.

L'homme, originaire de la commune,  était "expérimenté". Âgé de 55 ans il avait l'habitude de chasser. Dimanche alors qu'il participait à une battue aux sangliers près de Saint-Astier, plusieurs coups de feu avaient été tirés en même temps. L'une des balles l'avait atteint en plein thoraxUn riverain avait vu la scène et affirmait que l'homme était bien visible et portait un gilet rouge. Il disait aussi avoir "entendu une trentaine de tirs en moins de 15 sec".
© Philippe Niccolaï



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers accident de chasse accident justice société