Après la mobilisation de l'association One voice, une chasse à courre reportée en Dordogne

Chiens de chasse à courre / © Philippe Niccolaï - France 3 Périgords
Chiens de chasse à courre / © Philippe Niccolaï - France 3 Périgords

L'association animaliste One Voice s'était mobilisée contre la tenue d'une chasse à courre dans la forêt de la Double en Dordogne. L'événement devrait être reporté.
 

Par MK avec PN

C'est une belle victoire pour l'association One Voice. Le 18 novembre, le collectif de défense animalière, créé en 1995 par Muriel Arnal, d'origine corrézienne, dénonçait la tenue d'une chasse à courre dans la forêt de la Double, au départ de la commune de Parcoul-Chenaud.

 "Vingt ans que ce n’était pas arrivé, et le 30 novembre, un équipage de chasse à courre prévoit de recommencer l’ « exploit » de traquer jusqu’à la mort l'un des cerfs de la forêt… avec des dizaines de chiens, des chevaux, et de nombreux hommes", écrivait l'association sur son site.

L'article relayé sur les réseaux sociaux de l'association a été partagé plus de 4 000 fois. Dans le même temps, One Voice incitait le plus grand nombre de personnes à solliciter la préfecture par mail, Twitter ou les réseaux sociaux, pour exprimer leur refus de cette "traque à mort".

Quelques jours plus tard, la mobilisation semble avoir payé, et la chasse a été repoussée à une date ultérieure

 
 

Forte mobilisation



"Nous sommes très heureux de cette décision, se réjouit Muriel Arnal, présidente et fondatrice de One Voice.  La chasse à courre est certes ancestrale, mais aussi extrêmement cruelle, voire barbare".

Dénonçant une activité dans laquelle la proie, les chiens de chasse et les chevaux sont maltraités - "ce sont des outils au service des chasseurs"-, Muriel  Arnal se félicite de la forte mobilisation qui a suivi la publication de l'article et demande l'interdiction de la chasse à courre.
 

Il est temps que le gouvernement se penche sur la question. Malheureusement les gouvernements successifs font toujours la part belle aux chasseurs.
Pourtant, le public en a assez, les gens ont envie de se promener en forêt et de renouer avec la nature.

Muriel Arnal, présidente de One Voice.

 

Tragique faits-divers

Hasard du calendrier, le communiqué de One Voice a été publié le jour où une jeune femme enceinte est tragiquement décédée dans l'Aisne, après avoir été dévorée par des chiens. Des analyses sont en cours afin d'établir quels canidés sont à l'origine de ces morsures, mais déjà les regards se tournent vers la meute d'une vènerie. Une chasse à courre se tenait à proximité de l'endroit où la victime a été retrouvée.
 


Selon Pascal Andrieux, chasseur et président du Rallye de la Double, la vènerie co-organisatrice, c'est ce tragique fait divers qui a influencé la décision de reporter cette partie de chasse.  

"Il n'y aurait eu que le problème avec One voice, la chasse se serait déroulée. Il était prévu des panneaux explicatifs, pour montrer que les chiens ou les chevaux ne sont pas maltraités", assure-t-il.
Il se défend de tout mauvais traitement sur ses chiens ou ses chevaux, avant de faire part de son incompréhension face à l'action de l'association.
 

Les animaux ne sont pas les égaux de l'homme. Ce n'est pas possible. Un animal n'a pas de sentiments ! Il faut le savoir quand même !

 

Pascal Andrieux avait invité une vènerie du Médoc pour la manifestation du 30 novembre. Mais au vu du contexte national et en attendant les résultats de l'enquête concernant le fait divers de l'Aisne, les responsables girondins ont préféré décliner l'invitation de leurs collègues périgourdins.
La chasse du 30 novembre est donc reportée à une date qui n'est pas encore précisée. 

Sur le même sujet

Les + Lus