Avec Pedibus, les enfants (re) découvrent le plaisir de marcher pour aller à l'école

C'est une évidence : la marche c'est bon pour la santé, l'écologie, le moral, la débrouillardise et même la concentration. Pourtant bien peu d'enfants se rendent à pied à l'école. À Boulazac, les tout-petits ont remplacé le bus par les baskets et visiblement, ça marche !

Certains n'ont même pas encore l'âge d'attacher leurs lacets tout seuls, et pourtant, ils marchent ! Ce matin, réveil un peu matinal, c'est qu'il faut être prêt à partir tôt pour l'aventure ! Au programme, 20 minutes de marche matinale, direction l'école !

Prendre le transport scolaire à contre-pied

Pédibus, c'est tout d'abord un clin d'œil au service de bus périgourdin Péribus, puisque les enfants changent le bus scolaire en randonnée scolaire.

Pour cette rentrée, la mairie de Boulazac-Isle-Manoire et l’Amicale Laïque des parents d’élèves ont remplacé le bus par la marche à pied sur les trajets domicile-école, matin et soir, pour le quartier résidentiel qui fait face à la nouvelle école Yves Péron. Pour l'occasion, le résistant a d'ailleurs été malicieusement rebaptisé "Yves Pieds-Ronds".

Une idée qui marche à multiples niveaux.

  1. Tout d'abord c'est économique. Une tournée de bus ou un trajet en voiture en moins, c'est toujours ça d'économisé.
  2. Ensuite, c'est écologique, puisque ce déplacement alternatif n'utilise pas d'autre carburant qu'un solide petit-déjeuner.
  3. C'est apaisant pour les abords de l’école débarassés de leur ballet de voiture bi-quotidien
  4. C'est apaisant pour les équipes éducatives qui récupèrent les marcheurs libérés d'un trop-plein d'entrain matinal ou vespéral.
  5. C'est bénéfique pour la forme des enfants qui ont l'occasion de pratiquer une activité physique régulière et qui arrivent à l'école complètement dégagés de la torpeur de la couette.
  6. C'est éducatif pour les enfants qui apprennent le code de la route des piétons au passage (clouté)

La marche à suivre

Tout simple : le groupe d’enfants est conduit à pied jusqu’à l’école par des adultes, un animateur de la ville et des parents d’élèves volontaires sur une distance inférieure à 1 km. Le service est gratuit. Il fonctionne tous les jours du lundi au vendredi sauf le mercredi midi, comme une ligne de bus régulière, avec un itinéraire précis, des arrêts et des horaires.

Chaque matin, il faut "déposer" son enfant à l’horaire indiqué à l’arrêt de pédibus de son choix. Le marcheur en herbe est pris en charge par l’animateur de la Ville et les parents accompagnateurs puis "déposé" à 8h20 dans l’enceinte de l’école et orienté pour rejoindre sa classe.

Un gilet de visibilité et un poncho de pluie sont offerts à tous les inscrits par le Grand Périgueux.

Pédibus, c'est que pour les enfants !

Ce premier pédibus de la commune est proposé dans le quartier face à la nouvelle école Yves Péron. Le trajet fait 800 mètres et le temps de marche sera de 20 minutes. De la maternelle au CM2, il n’y pas d’âge pour prendre le ” Yves Pieds Ronds ”. Si la formule fonctionne bien, d'autres communes pourraient prendre le train en marche et suivre l'exemple. 

Pedibus, les enfants retrouvent le plaisir de marcher ! ©France 3 Périgords

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement éducation société jeunesse famille