Basket : le capitaine Jérôme Sanchez quitte le Boulazac-Basket-Dordogne

Jérôme Sanchez préfère partir / © BBD
Jérôme Sanchez préfère partir / © BBD

Surprise de taille au Boulazac-Basket-Dordogne : ce n'est que dimanche après-midi 17 mai que les dirigeants du BBD ont appris que leur capitaine leur faisait faux bond. Le directeur sportif du club Claude Bergeaud est déçu par ce revirement inattendu.

Par Philippe Niccolai

Joint par téléphone, le manager général du BBD Claude Bergeaud, toujours dans sa maison des Pyrénées-Atlantiques, ne comprend pas.

Nous sommes abasourdis !

"Jérôme Sanchez avait reçu une proposition de notre part depuis le 13 Mai. Son contrat courait jusqu'en 2021. Il avait une garantie de maintien de son salaire actuel, une année supplémentaire à négocier et une promesse de reconversion au sein du club! Ce que je sais, c'est que Jérôme a changé d'agent pendant la trêve sanitaire imposée."
Claude Bergeaud, à droite sur la photo avec Laurent Serres, au centre, président du directoire et Thomas Andrieux, entraîneur du BBD / © BBD
Claude Bergeaud, à droite sur la photo avec Laurent Serres, au centre, président du directoire et Thomas Andrieux, entraîneur du BBD / © BBD

Une meilleure proposition ailleurs ?


Que faut-il déduire de ce départ inattendu, alors que l'équipe n'a toujours pas le droit de s'entraîner, le basket faisant partie des sports de contact interdits de reprise?
"Je pense que Jérôme Sanchez a pu recevoir une autre proposition! Mais où ? Je ne sais pas" concède Claude Bergeaud.
"Il a refusé notre offre dimanche après-midi ( le 17 mai ) ! C'est très surprenant de sa part, au vu de ses cinq saisons passées ici. Sur le plan sportif et humain, c'est une grosse perte!" ajoute le manager du club périgourdin.

Il est vrai que l'annonce récente de la baisse des salaires au BBD peut faire réfléchir. "Deux joueurs ont déjà accepté une réduction de 23% et 33% de revenus" précise le patron du sportif. 
Mais la donne sera la même ailleurs en France. Nous vous en parlions vendredi dernier dans cet article > 

Les recettes du partenariat sont en nette baisse partout. L'impact négatif sur les salaires des joueurs est quasi général. Reste à savoir si Jérôme Sanchez a été recruté dans un club français plus huppé, ou à l'étranger, pour un contrat juteux...

Sur le même sujet

Les + Lus