Bergerac : un vieux bibliobus transformé en objet d’art par un artiste en résidence lors du festival La Smala

La troupe de théâtre de la Gargouille accueille en résidence l’artiste Daniel R. pour son projet Art Vé, à la salle du Petit chat noir à Bergerac, afin de transformer un vieux bibliobus en œuvre d’art.

le bibliobus qui va devenir une oeuvre d'art contemporaine végétalisée
le bibliobus qui va devenir une oeuvre d'art contemporaine végétalisée © Daniel R. / Théâtre de la Gargouille

Une artiste métamorphose un ancien camping-car qui servait de bibliothèque itinérante pour en faire une sculpture contemporaine végétalisée et ainsi éveiller les consciences sur l'environnement et la pollution automobile. 

L'évolution de l'objet par les végétaux symbolise le paroxisme de la destruction du véhicule par la reprise du pouvoir de la nature par la culture.

Daniel R. créateur du projet Art'Vé

Un élément polluant va ainsi permettre de créer un écosystème et c'est là tout le paradoxe. Depuis mercredi 9 juin et jusqu’au dimanche 5 juillet, l’artiste, mais aussi toutes les personnes qui voudront mettre leur touche à l'édifice, vont faire du vieil engin motorisé, une œuvre d’art.

Le concept 

C’est le théâtre de la Gargouille à Bergerac qui a soumis l’idée à Daniel R. Il y a quelques mois. “Je lui ai montré le bibliobus en photo et il a été tout de suite intéressé par le projet” explique Dominique Korbendau, coordinatrice du projet de la Smala.

Vieux camping-car posé dans l’herbe, l'engin motorisé va jour après jour se transformer au gré des inspirations de l’artiste. Il s’agit d’un concept dit de vestige contemporain. L’idée est de sublimer un vieil objet (ici le bibliobus) dans l’environnement où il a été abandonné. 

Il (le bibliobus ndlr) crée alors un paradoxe, un choc visuel, induit par la décontextualisation de l’objet dans un espace où il n’est pas censé être.

Daniel R. créateur du projet Art'Vé

Le promeneur sera interpellé par cet objet qui ne fait pas partie habituellement du paysage et s’interrogera sur sa présence et la raison d’être de ce geste artistique nommé Art'Vé "cela signifie Art, Recyclage, Végétalisation et Epave" explique Daniel R.

Sculpture contemporaine végétalisée en Martinique de l'artiste Daniel R.
Sculpture contemporaine végétalisée en Martinique de l'artiste Daniel R. © Théâtre de la Gargouille / Daniel R.

 

Une idée qui a vu le jour dans la tête de l'artiste alors qu'il était en Martinique d'où il est originaire. C'est là-bas qu'il expérimente ses premières création végétalisées. "En Martinique la pollution des voitures est un fléau. Les gens les jettent comme on jette un papier par terre" explique André R. 

Je me suis demandé ce que je pouvais faire à mon niveau et j'ai décidé de travailler la voiture in situ

Daniel R. créateur du projet Art'Vé

Daniel va alors transfomer 5 véhicules en sculuptures végétalisées en Martinique. De retour en métropole, il est séduit par le projet en Dordogne.

Au printemps 2020, l’artiste avait déjà fait parler de lui en décorant les murs de Bergerac. Dans le contexte sanitaire qui restreignait les échanges, il proposait à l’époque de “continuer à s’aimer”  via des affiches poétiques disséminées aux quatre coins de la cité bergeracoise.

L'artiste Daniel R. avait déjà fait parler de lui sur les murs de Bergerac au printemps 2020.
L'artiste Daniel R. avait déjà fait parler de lui sur les murs de Bergerac au printemps 2020. © Daniel R. / Théâtre de la Gargouille

De l’art participatif

Cette fois-ci et pour faire bouger les mentalités, il décide de faire participer la population. C’est donc un projet artistique participatif qui vient de démarrer au local du P'tit chat noir.
Jusqu'au 5 juillet prochain, celles et ceux qui le désirent pourront participer à la transformation de l’ancien véhicule ou tout simplement venir échanger avec l'artiste.

Pour le moment, le véhicule, future œuvre d’art, est encore dans son jus. L’artiste s’est mis au travail. Il a commencé à le mettre à nu depuis quelques jours. "Il a été dépollué et nettoyé, il ne reste que la carcasse et quelques éléments qui vont m'intéresser artistiquement" ajoute Daniel R.

Le bibliobus dans son jus est préparé pour sa transformation en oeuvre d'art
Le bibliobus dans son jus est préparé pour sa transformation en oeuvre d'art © Daniel R. / Théâtre de la Gargouille

Dès lundi 14 juin,  des groupes sont attendus pour lui prêter main forte. Un choix délibéré pour l'artiste comme pour la compagnie de la Gargouille qui voit dans la réalisation un projet d'inclusion sociale.

Festival La Smala

Cette sculpture collaborative est en effet proposée par la troupe de théâtre itinérante La Gargouille dans le cadre du festival La Smala qui se déroulera du 19 juin au 12 septembre prochain. Le site du P’tit Chat Noir ouvre ses portes tout l’été les week-end pour du théâtre, concerts, cirque, arts de la rue ou encore musique.

Sous le chapiteau de la troupe de spectacle ou en plein air, les représentations se succèderont jusqu’en septembre. “P’tit Chat Noir en véritable lieu culturel de plein air vous ouvre les portes toutes les fins de semaine (et parfois un peu plus !)” explique-t-on à la compagnie La Gargouille.

Des spectacles produits par la compagnie bergeracoise mais aussi ceux d’autres troupes. “La compagnie joue ses propres spectacles ou invite des artistes de la région à partager la scène de La Smala. La plupart sont des amis, des compagnies avec lesquelles La Gargouille travaille régulièrement” précise la compagnie de la Gargouille.

Le festival se déroulera en plein air pour mieux répondre aux règles sanitaires imposées. “Nous avons aménagé le site avec un espace scénique et des gradins” précise Dominique Korbendau, coordinatrice du projet de la Smala. Situé dans Bergerac, non loin du lac de Pombonne, le théâtre de la Gargouille espère attirer les badauds de passage et les capter sur le site au gré des représentations en plein air.

C’est une réponse à la crise, les gens ont besoin de festif.

Dominique Korbendau, coordinatrice du projet de la Smala

Pour gérer le festival et répondre aux normes sanitaires notamment le service à table, les organisateurs ont besoin d'un grand nombre de bénévoles. Renseignez-vous auprès du Théâtre de la Gargouille.

Jour après jour

L'œuvre contemporaine va peu à peu prendre forme sous les mains de Daniel R. et de tous les artistes en herbe qui voudront bien lui prêter main forte et inspiration. 

C’est une création évolutive puisque l'œuvre d’art va séjourner dans la nature, celle-ci poursuivant son œuvre, elle intégrera petit à petit l'œuvre contemporaine dans son environnement rural jusqu'à devenir une sculpture végétalisée.

Élaboré au fil du festival La Smala qui débute le 19 juillet, l’objet d’art, qui trône dans le parc de l’espace théâtral du P’tit chat noir, prendra quant à lui progressivement son envol au fil des semaines.

Des rendez-vous hebdomadaires sont prévus du mercredi au dimanche de 10 h à 17 h 30 jusqu’à son aboutissement et sa présentation au public le 5 juillet 2021.

Les artistes en herbe

En parallèle à l’élaboration de cette œuvre monumentale, un autre événement va animer Bergerac entre le vendredi 11 et le dimanche 13 juin prochain.

C'est le festival annuel des écoles de théâtre et de cirque Arti’Show organisé par la compagnie de théâtre de la Gargouille. L’aboutissement, sur la scène du chapiteau, d’une année de préparation pour les enfants des écoles du théâtre de La Gargouille de Bergerac.

Des stages sont organisés dans l’été pour les petits clowns, jongleurs et autres amoureux du cirque en herbe.

Vous l'aurez compris, les festivités ne font que commencer au P'tit chat noir à Bergerac.

La réalisation de Daniel R., et de tous ceux qui vont y contribuer, trônera indéfiniment dans le parc de la compagnie théâtrale pour le plus grand bonheur de ceux qui la découvriront.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs