• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Dordogne : Hervé “Bluebird” Fernandez chante le blues ♫

Hervé "Bluebird" Fernandez, le blues man périgourdin / © France 3 Périgords - Bruno Ardouin & Pascal Tinon
Hervé "Bluebird" Fernandez, le blues man périgourdin / © France 3 Périgords - Bruno Ardouin & Pascal Tinon

Faire du blues comme un vrai Bluesman américain quand on est en Dordogne c'est possible ! La preuve, Hervé "Bluebird" Fernandez continue sa carrière américaine en Périgord, sort des albums, et vient de monter le groupe les Bluebirds...  Toute la musique que j'aime, elle vient de là !

Par Pascal Faiseaux

Hervé Bluebird Fernandez


25 ans de carrière, des rencontres inoubliables, et des milliers d'heures passées à écouter, chanter, vivre le blues. Le Blues, Hervé Fernandez est tombé dedans tout petit. Depuis la découverte fortuite d'un album de Hendrix de son grand frère. Un déclic, une révélation qui l’a ensuite fait dériver vers un style musical qu'il n'a jamais abandonné depuis.
Aujourd’hui Hervé Fernandez est guitariste, chanteur, auteur-compositeur et producteur (Ventura 66 Nouvelle Orleans USA, Dale Blade... ). A la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, et au Texas on le connaît sous le nickname d'Hervé Bluebird. Un drôle d'oiseau bleu qui a sorti ses premiers chants dans les années 90 chez Paulette à Nancy, en première des Fabulous Thunderbirds ou d'Omar & the Howlers. Une facette guitariste texan, une autre de chanteur soul du sud des Etats-Unis.
Le Hervé "Bluebird" Fernandez au Festival Jazz Fest New Orleans
Le Hervé "Bluebird" Fernandez au Festival Jazz Fest New Orleans

L’an dernier en Dordogne il croise Jeff Gautier (l’ex-batteur de Johnny Hallyday, de Jean-Jacques Goldman pendant 8 ans, de Paul Personne pendant 6 ans, et de Calvin Russell) et Giles Forrester, bassiste Londonien issu du milieu Underground… Ensemble ils forment le groupe The Bluebirds, un trio de Blues et de Rock'n Roll authentique et époustouflant !

Une carrière, des noms, des lieux...

Hervé Fernandez c’est un fils des Kings, (Freddie King, Albert King, BB King), un fidèle des Jimi Hendrix, Eric Clapton, T-Bone Walker, des frères Vaughan, Robert Cray, Albert Collins ou Ronnie Earl…

De sa carrière naîtront des rencontres, Big Lucky Carter en 97, Gaye Adegbalola en 2001, Lisa Otey, John Sinclair, Paul Godfrey (du groupe Morsheeba)… Il croisera Franck Goldwasser, Dave Riley, Arthur Williams, Johnny Sansone, Spencer Bohren, Brother Tyrone, Tom Worrell (avec lequel il fondera Ventura 66), Randy Cohen (avec lequel il enregistrera un album en 2010), Raful Neal Junior, Doug Garrison, Jimmy Carpenter, Tom Fitzpatrick, Dale Blade, John Fohl, Erica Falls, John Gros, Wayne Moreau, Rob Lee, Andre Bohren, Willy Panker, Dan Cooper, Jo Gelini, Sammy Mayfield, Eugene Hideaway Bridges, Red Morgan, Greg « Fingers » Taylor, Dale Spalding, Big Chief Monk Boudreaux…

Aux Etats-Unis, il est au Jazz Fest de  New-Orleans, il joue à Clarksdale au Juke Joint Festival (Mississipi), il est à Jackson, Memphis, Denver, Boulder, Aspen, Austin, Dallas, New Iberia, Lafayette, New-Orleans…
Il passe des soirées mémorables à Ground Zero, Red’s Lounge, Club 2000 (Clarksdale)

En France il joue à Paris au Front Page, au New Morning, Hard Rock Café, en province, il est au Cricketers de Bordeaux, devient un fidèle du Festival Blues Passion de Cognac, du Cahors Blues Festival, du Dax Motor & Blues Festival, et en Italie au Torrita Blues Festival.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Grogne des avocats

Les + Lus