Halloween : Le château de Sauveboeuf en Dordogne bientôt prêt pour le grand frisson

Depuis deux mois, le château de Sauvebœuf en Dordogne se prépare pour fêter Halloween. Les 5000 visiteurs attendus sur les six jours ont intérêt à avoir le cœur bien accroché. Nous sommes allés jeter un œil….

Le château de Sauveboeuf se chauffe, ce matin-là, aux derniers rayons du soleil de l’été indien. Dans la cour, des citrouilles décorent déjà les murets de l’édifice du XVIIe siècle, restauré ces dernières années par l’ancien publicitaire Claude Douce. 

Passés la grille, des sorcières font office de comité d’accueil à moins qu’elles ne s’apprêtent à un grand sabbat. Près d’elles, Marion, spécialisée dans l’événementiel, fignole une vaste tête de mort. Mieux vaut ne pas la déranger tout comme Léa arrivée du Canada et qui se débat avec des toiles d'araignées.

Halloween : le retour de la frayeur au château de Sauveboeuf ©Vanessa Fize et Bertrand Lasseguette. Montage Alexandra Cassar.

Château macabre

Nous entrouvrons, alors, la porte des anciennes écuries du château pour découvrir horrifiés un hôpital d’un genre un peu spécial. Les tables d’opération sont jonchées de mains sanguinolentes et autres membres arrachés. Des yeux flottent dans un bocal de gel hydro-alcoolique. Vite de l’air !

Dans le magnifique parc donnant sur l’arrière du château, un cimetière a été reconstitué, et l’on s’aperçoit bien vite que le repos de ses pensionnaires est plutôt du genre agité. A l’intérieur de l’édifice, deux pièces sont presque achevées, un arbre et des corbeaux, un clown diabolique tenant dans une cage un enfant, inaugurent un parcours qui promet aux  visiteurs intrépides de grosses sensations.

Quand viendra l’heure des visites, ces décors seront hantés par des créatures bien vivantes. Et vu le nombre de réservations déjà enregistrées par Fatima, la gestionnaire du château, ils sont nombreux à vouloir se faire peur ! 

Une 6eme édition plus oppressante.

« Pour cette sixième édition, nous avons voulu renforcer le sentiment de stress et d’oppression que pourront avoir nos visiteurs » s’amuse Emilie Douce qui a délaissé pour se faire son ranch de Floride. Sa mère Florence et sa sœur Héloïse ne chôment pas sous le regard amusé du chef de famille, Claude Douce, qui revêtira pour accueillir le public son traditionnel smoking ensanglanté.    

Halloween pour les petits et les grands

«Halloween n’est pas encore assez développé en France » souligne Claude Douce. « L’intérêt de cette fête, c’est qu’elle est aussi destinée aux adultes » ajoute sa fille Emilie. En tout cas à Aubas, les amateurs du genre se régaleront. Halloween a trouvé un bel écrin. Les morts-vivants mèneront six jours durant la vie de château. Âmes sensibles s’abstenir !

Halloween au château du 27 octobre au 1er novembre 2021. Voir les détails et réservations sur ce site halloweenauchateau.fr

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
halloween événements sorties et loisirs