Cet article date de plus de 8 ans

Lascaux 4 : le projet retenu

Le cabinet d'architecture norvégien Snohetta a été désigné jeudi pour réaliser le futur Centre international de l'art pariétal de Montignac-Lascaux.
© cabinet d'architecture Snohetta
Lascaux 4 doit recréer une réplique intégrale de la célèbre grotte ornée de peintures remontant à 17.000 ans. Il vise à "sanctuariser" et éviter les dégâts à la colline du site originel, où 300.000 visiteurs par an visitent déjà une réplique, Lascaux 2.
Les jury ont également retenu ce projet parmi 88 dossiers venus du monde entier, en raison de son approche de l’art pariétal à la fois pédagogique et ludique accompagnée d'un volet numérique.

"Les 17 membres du jury ont été séduits par le projet architectural qui s'intègre parfaitement au paysage ainsi que par la pertinence de la scénographie qui respecte en tous points le programme élaboré par le maître d'ouvrage", selon un communiqué du conseil régional.

Lascaux 4 pourra accueillir 400 000 visiteurs par an à partir de juillet 2015. La grotte initiale quant à elle, est fermée depuis les années 1960.


Le projet verra le jour en dépit du retrait de l’Etat

M. Cazeau et Alain Rousset, président du Conseil régional, ont par ailleurs réaffirmé qu'ils iront au bout de ce projet alors que, début septembre, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, avait annoncé que l'Etat renonçait à plusieurs projets culturels impulsés sous la présidence de Nicolas Sarkozy, dont Lascaux 4 qui devait se voir attribuer 50 millions d'euros.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine lascaux culture histoire