Les seins de la discorde à Cendrieux (24)

La petite église de Cendrieux (24)  l'a peut être échappé belle : une toîle d'une exposition de peinture cubique a été prestement décrochée pour éviter de choquer les spectateurs. Cette huile sur toile représentait le corps d'une femme, complètement nue, qui bronze au soleil d'un tournesol.

Cette exposition du peintre Frédéric Chiro était présentée dans le cadre du festival multiculturel Les Cendriales, dans l'église de Cendrieux. Quelques heures avant l'inauguration de cette exposition, des spectateurs avant l'heure ont témoigné de leur émoi face à cette nudité, même traitée de façon cubique. Aussitôt exprimée, aussitôt fait : la toîle fut décrochée sans autre forme de procès.
Dans la mesure où c'est un lieu de culte encore en activité, les organisateurs ont déclaré voulu éviter  de choquer et couper court ainsi à toute polémique inutile. Ils se défendent d' être des intégristes.