Leur bailleur leur réclame près de 800 euros de régularisation de charges, les locataires lancent une pétition

À Terrasson-Villedieu, en Dordogne, des locataires ont eu la mauvaise surprise de recevoir un avis de régularisation important en fin d'année. La faute à la hausse du coût de l'énergie. Les résidents ont lancé une pétition.

Patricia Lafeuille a beau regarder ses factures en boucle, elle ne comprend toujours pas. Comment est-elle arrivée à devoir 779 euros de charges en fin d'année ? Pour tous les locataires de la résidence de Le Maleu, à Terrasson-Villedieu, le montant varie de quelques centaines à mille euros. Les factures ont explosé. "C'est difficile d'assumer une telle somme", s'inquiète la retraitée. 

Une facture au moment des fêtes

Voilà trente-cinq ans que la sexagénaire habite la résidence. C'est la première fois qu'elle se retrouve face à une telle régularisation après s'être pourtant déjà acquitté d'un montant de 1 200 euros de chauffage depuis janvier. "On pensait que c'était suffisant… Ça a été difficile pour nous de voir cette augmentation arriver au moment des fêtes, souffle-t-elle. Les gens ici ont des petites conditions, des petits revenus..." 

Patricia Lafeuille n'est pas la seule à avoir été prise de court par cette augmentation au début du mois de décembre. Anne-Marie Tanitte a, elle aussi, vu sa facture flamber, alors même qu'elle pensait faire les efforts nécessaires pour la diminuer. Dans son appartement, son chauffage est au minimum, et ce malgré les problèmes d'isolation. "Il fait très froid, moins de 18 degrés, raconte-t-elle enveloppée dans son écharpe. Je suis toujours habillée avec un gros pull."

C'est très mal isolé dans les greniers. On a demandé à ce que ce soit réglé, mais ils ne font rien.

Anne-Marie Tanitte

locataire

Une pétition

Depuis l'arrivée des factures, une pétition circule dans l'immeuble, géré par le bailleur social Périgord Habitat. D'autant plus que trois résidences sont concernées à Terrasson, et d'autres ailleurs dans le département. Cette augmentation serait liée à la hausse du coût de l'énergie, difficile à évaluer, tout comme la teneur du bouclier du gouvernement.

durée de la vidéo : 00h02mn06s
Les charges explosent pour des locataires de Périgord Habitat. ©Vanessa Fize / F3 Aquitaine

"C'était difficile d'anticiper, sachant que pour nous, c'est une priorité, explique Florent Grouleaud, directeur financier du bailleur social. Plus on anticipe et plus on ajuste les provisions de charges pour que le locataire soit le moins impacté.  Sauf qu'au cours de l'année 2022, nous ne pouvions pas mesurer l'impact définitif du coût de l'énergie." 

Pour pallier cette augmentation, Périgord Habitat a déployé un dispositif d'aide pour les locataires concernés avec notamment la possibilité d'échelonner leur paiement. Toutefois, le directeur financier préfère prévenir pour ne plus que ses résidents se retrouvent dans le même cas de figure : les charges vont sérieusement augmenter dès mois de janvier 2024.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité