Livre : l'écrivain Colombe Schneck revient à Périgueux sur les traces de son père

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sébastien Bouwy .

Dans son dernier ouvrage, "Les guerres de mon père", Colombe Schneck revient sur les périodes douloureuses de la vie de son père disparu à 58 ans. 
Enfant, juif alsacien, il avait été caché et traqué en Périgord. 

Le père de Colombe Schneck arborait toujours "le masque de la politesse". Il ne parlait jamais des choses qui fâchent et pourtant à l'âge où l'on joue aux billes, le jeune Gilbert doit apprendre à composer avec le danger. Il fait partie des réfugiés alsaciens accueillis en Dordogne, enfant juif, il est caché à Trélissac. Plus tard, il doit son salut à un directeur d'école de Nontron. Pendant ce temps, les préfets de Dordogne se succèdent et sont toujours aussi  zélés pour établir des listes en vue des rafles qui se multiplient. 



Le père de Colombe Schneck n'évoquera cette enfance périgourdine que par le seul souvenir d'avoir alors appris à pêcher la truite à la main.

Plus tard, ce dernier aura à subir d'autres guerres : le meurtre de son père homosexuel découpé et retrouvé dans une valise, le conflit en Algérie où jeune médecin il doit soigner les victimes des tortures avant présentation au procureur.....



C'est aux archives départementales de Périgueux que Colombe Schneck commence son travail d'enquête sur les traces d'un père qui lui disait toujours "il faut laisser des bons souvenirs".....





Ecoutez l'interview de Colombe Schneck 



durée de la vidéo: 10 min 48
L'auteur de "Les guerres de mon père" revient sur l'enfance de ce dernier en Dordogne pendant la guerre ©France 3 Périgords




"Les guerres de mon père" - Colombe Schneck  - Ed Stock 



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité