Meurtre de St Aulaye-Puymangou : Franck, la victime, « un garçon joyeux qui aurait tout fait pour ses proches »

Franck Cluzeau avait 19 ans. Le jeune homme est décédé après avoir reçu un coup de fusil dans la poitrine. / © Mélissa Cluzeau
Franck Cluzeau avait 19 ans. Le jeune homme est décédé après avoir reçu un coup de fusil dans la poitrine. / © Mélissa Cluzeau

Le drame s’est déroulé à Saint Aulaye-Puymangou, dans la nuit de vendredi à samedi. Franck Cluzeau, un jeune homme de 19 ans, est décédé après avoir reçu un coup de fusil dans la poitrine.
 

Par Elsa Arnould

"Il avait la joie de vivre, il était toujours partant pour une petite fête ou une partie de pétanque" raconte Mélissa Cluzeau, la grande sœur de Franck. Contactée par téléphone, la jeune femme âgée de 22 ans est encore sous le choc. Samedi matin, aux premières heures du jour, elle a appris qu’elle ne reverrait plus jamais Franck, son petit frère, le seul qui avait le don de la "faire rire comme jamais". Le jeune homme est décédé à l’aube de ses 20 ans, qu’il devait célébrer le 16 juillet prochain.
 
Franck Cluzeau entouré par deux de ses sœurs. / © Mélissa Cluzeau
Franck Cluzeau entouré par deux de ses sœurs. / © Mélissa Cluzeau

Quatrième d’une fratrie de cinq enfants, Franck était passionné de moto et de mécanique. Dernièrement, il cherchait du travail auprès des agences d’intérim du département. "Il voulait être mécanicien, son rêve c’était d’ouvrir son propre garage" explique Mélissa. "Il adorait la musique aussi, il jouait de la guitare" ajoute Anaïs, son autre grande sœur. D’un caractère joyeux, Franck était un peu le pilier de la famille, "il aurait tout fait pour ses proches" continue Anaïs, bouleversée d’évoquer la mémoire de son jeune frère.
 
Franck Cluzeau et sa famille. / © Mélissa Cluzeau
Franck Cluzeau et sa famille. / © Mélissa Cluzeau

Originaire de La Jemaye, la famille s’est installée à Saint Aulaye-Puymangou il y a trois ans. Franck vivait avec son père, sa petite sœur et Esteban, son meilleur ami, présent la nuit du drame. C’est en posant ses cartons dans cette commune de 1 500 âmes que Franck rencontrera son meurtrier présumé, Raoul, le fils du voisin. Le père et le fils semblent être des personnes "peu fréquentables" aux dires des sœurs de la victime. "Le père incitait Franck à boire, à faire des bêtises" indique Anaïs. "C’était un toxicomane, il avait demandé à mon frère d’aller chercher des médicaments à la pharmacie. Franck en était venu aux mains avec lui" poursuit Mélissa. Cette dispute aurait créé des tensions entre Franck et Raoul. Les deux jeunes hommes ne se parlaient plus depuis environ 6 mois.
 
Mais que s’est-il passé la nuit du drame ? Il est aux alentours de 2h du matin lorsque Franck, "un peu éméché" d’après sa sœur Anaïs, se rend en voiture chez Raoul, en compagnie d’Esteban, son meilleur ami. "Il voulait discuter avec lui" indique sa sœur sans donner plus de détails. "Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y allait pas pour le tuer..." ajoute-t-elle. "Franck n’a même pas eu le temps de sortir de la voiture qu’il lui a tiré dessus" poursuit Mélissa. Avec son fusil, le meurtrier présumé aurait également menacé Esteban, alors occupé à prodiguer un massage cardiaque à Franck. Un quatrième homme était présent sur les lieux, "il n’a pas bougé, il aurait pu appeler les pompiers, c’est de la non-assistance à personne en danger" déplore Mélissa, inconsolable. Grièvement blessé au thorax, la victime est évacuée en ambulance vers l'hôpital Haut-Lévêque de Pessac où elle décédera peu après son arrivée aux urgences.
 

Dans la commune de Saint Aulaye-Puymangou, les habitants sont atterrés. "Ils n’imaginaient pas qu’un drame comme ça puisse se dérouler ici" explique le maire, Yannick Lagrenaudie. D’après les informations qu’il a pu recueillir auprès de la gendarmerie, une querelle amoureuse serait à l’origine du meurtre. "C’est invraisemblable mais il semblerait que ça pourrait être le mobile" conclut l’édile.

Après s’être barricadé un long moment à l’intérieur de son domicile, le tireur a été interpellé et placé en garde à vue. Dimanche soir, il a été mis en examen pour meurtre par le parquet de Périgueux et placé en détention provisoire. Le jeune homme qui était présent à ses côtés a quant à lui été remis en liberté à l’issue de sa garde à vue.

Les obsèques de Franck Cluzeau se dérouleront ce mercredi. Une cagnotte a été mise en place pour aider les proches de la victime à financer l’organisation de ses obsèques.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus