Municipales 2020 à Bergerac : une nouvelle liste en course parrainée par Christophe Fauvel

© France 3
© France 3

L'homme ne reconnaît plus sa ville. Guère satisfait par l'offre actuelle, Christophe Fauvel a mouillé le maillot pour faire émerger une nouvelle liste citoyenne. Un seul mot d'ordre : " redorer le blason bergeracois ".

 

Par Sébastien Bouwy

Il n'ira pas en campagne. Il n'en a jamais eu envie. Il s'est amusé de cette vox populi qui le voyait briguer la suite de Daniel Garrigue. Il ne s'est jamais caché de son ressentiment vis-à-vis d'un maire dont il pensait que c'était "le mandat de trop". Christophe Fauvel le lui a dit. Il lui a dit aussi qu'il lui reconnaissait un mérite durant ce dernier mandat : la modernisation de la ligne TER Bergerac-Libourne. Son dernier coup d'éclat.

"Des rues sales et malfamées"

L'entrepreneur et Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Dordogne est un "vieux bergeracois". Hier, il se flattait de voir sa ville plus propre, plus accueillante que la rivale de toujours, Périgueux. "Aujourd'hui, c'est complétement l'inverse, il y a ici un sentiment de malaise, les rues sont sales et malfamées."  
L'orgueil bergeracois en prend un coup et le bon parcours régulier en coupe de France, de l'équipe de football qu'il préside n'y change rien. Il n'y a plus de fierté d'être d'ici. "Je ne reconnais plus ma ville" soupire t'il.

"Redorer le blason"

Alors le mot d'ordre de la liste qu'il parraine : c'est "Redorer le blason ! "
La priorité, pour Christophe Fauvel : l'aménagement urbain et le logement. Attirer des jeunes couples par une politique fiscale adaptée. Repeupler la ville pour la rendre attractive. 


" L'offre actuelle n'est pas satisfaisante! " 

Selon Christophe Fauvel, une grande majorité de bergeracois ne se retrouvent pas dans les listes présentes.
"Il y a un problème de personnes avec deux têtes de listes déja disqualifiées, car issues de la majorité sortante. Il n'y a personne pour incarner l'ambition que les bergeracois ont pour leur ville." 

Concernant le socialiste Fabien Ruet, il se montre plus sévère : " Pour combler son déficit de notoriété, il fait un concours d'étiquettes politiques en ralliant le soutien du  PRG, d'EELV et de LREM. On ne peut pas faire confiance à quelqu'un qui fait le grand écart entre toutes ces étiquettes. J'aimerais bien savoir qui est Fabien Ruet ?

Une femme pour tête de liste ? 

La liste soutenue par Christophe Fauvel est en cours de finalisation. On y verra assurément de nouvelles têtes et on y trouve déja l'ancien maire socialiste Dominique Rousseau. Les deux hommes sont des proches.Christophe Fauvel n'est-il pas, en fait, le cheval de troie permettant le retour de l'ancien maire défait en 2014 ? " Rousseau n'a pas besoin de Fauvel pour monter une liste" rétorque t'il. Et d'ajouter : " je pourrais souscrire à l'argument, s'il revendiquait la tête de liste, ce n'est pas le cas. Il est juste là pour apporter son expérience. Il n'y pas de match retour sur ce point-là".

De toute façon, le parrain souhaiterait plutôt une femme en tête de liste. Et ce que parrain veut...

 

Sur le même sujet

Les + Lus