• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Beynac : la population prise en étau dans la polémique...

Dans le village de Beynac, le projet a causé du tort aux relations entre les habitants... aujourd'hui qu'ils soient pour ou contre la déviation, tous souhaiteraient que la polémique s'éteigne / © France 3 Périgords - Pascal Tinon & Philippe Niccolaï
Dans le village de Beynac, le projet a causé du tort aux relations entre les habitants... aujourd'hui qu'ils soient pour ou contre la déviation, tous souhaiteraient que la polémique s'éteigne / © France 3 Périgords - Pascal Tinon & Philippe Niccolaï

Alors qu'on s'oriente vers un nouveau bras de fer qui enkysterait encore plus le dossier, le ras-le-bol est de plus en plus sensible sur place, que l'on soit pour ou contre le projet. Dialogue de sourds dont la population se sent un peu victime

Par Pascal Faiseaux

Pris en otage, empêtrés dans une polémique qui les divise et souvent les dépasse, le sentiment que le règlement de compte est bien loin du seul intérêt du village et de ses habitants, que les beynacois soient pour ou contre, tous partagent le sentiment qu'il serait temps de calmer le jeu. Un retour à la sérénité qui n'est pourtant pas près d'avoir lieu visiblement.
 

Rémy : "il suffit de tout remettre en état !"

Rémy Delbos, commerçant opposé au projet
La justice a tranché, il faudrait passer à autre chose... et renouer le dialogue après cette crise qui a divisé le village  - France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Pascal Tinon

Stéphanie : " Dans des sphères plus hautes, il y a quelques barrages qui sont posés..."

Stéphanie Naboulet, directrice de l’hôtel-restaurant du Château pro-contournement
Pour cette restauratrice qui vit sur place et très concernée par la circulation qui "étouffe" son village, le contournement est "enterré" par des personnes qui ne sont pas de Beynac... - France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Pascal Tinon

L'épicière : " Ce que je souhaite aujourd'hui, c'est que tout le monde se rassemble..."

L'épicière de Beynac, stop à cette polémique qui divise les beynacois
Pour cette commerçante, comme pour beaucoup d'autres, pas question de se prononcer pour ou contre. Il serait temps que le village retrouve sa sérénité, après avoir tant souffert de cette controverse qui divise et monte les habitants les uns contre les autres... - France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Pascal Tinon

Vos réactions sur notre page Facebook 



De Sylviane : Un coup on donne l'autorisation un coup non... c'est quoi ce cirque ? On dépense des millions et là il faut tout arrêter ? C'est comme le lac de Caussade, un coup oui un coup non... on marche sur la tête

De Annie : Que l’on soit pour ou contre le contournement (chaque partie défend ses arguments) ce qui est scandaleux c’est qu’un chantier de ce type puisse démarrer et être arrêté brutalement au bout d’un an, que des millions d’euros d’argent public soient jetés par les fenêtres !
Des millions d’euros de travaux, puis des millions d’euros de remise en état en faisant démolir ce qui est déjà en place. (Sans parler des conséquences économiques pour les entrepreneurs et fournisseurs du chantier).

De Laure : 12 millions jetés à la poubelle pour un parisien (Bern Stéphane) qui dit que ça gâche la beauté du paysage . On marche sur la tête ! Ou on est encore dans les caprices de ces seigneurs ? Mais ont-t-il pensé à la pollution due aux embouteillages que ramènent les camions en passant dans le bourg ? Non, ils préfèrent le paysage. Ils veulent voir des gros camions passer sous le château. Et pour l'accessibilité, c'est pas grave pour eux si ça met les piétons en danger, de Paris ca ne se verra pas

De Marre : 12 millions jetés à la poubelle par un "baronnet" Peiro ! Qui s'empressait de faire avancer les travaux dans l'espoir d'influencer les décisions administratives d'interdiction !

De Paack : On veut une déviation, pas seulement de Beynac, mais de toute la Vallée. C'est simple à comprendre ! Justement comme cette situation risque de durer, il serait opportun de proposer le choix aux véhicules légers entre un délestage direct (18 km) via D 25 et un itinéraire touristique (20km) via Beynac...comme il y avait avant ...

De Françoise : Sans être ni pour ni contre, je ne suis pas concernée, par contre en tant que citoyenne, je suis révoltée de voir avec quelle légèreté on gaspille l'argent public ! C'est aberrant ! 
Beynac : le point au soir du 9 avril
Journée sous tension après le jugement du tribunal administratif de Bordeaux contre le contournement de Beynac. Alors que le Président du Conseil Départemental martèle qu'il poursuit le combat, les opposants affirment que l'affaire est close, puisque la justice est passée. - France 3 Périgords - Sébastien Bouwy
 

Sur le même sujet

Manifestation anti Monsanto Bayer

Les + Lus