Une femme retrouvée morte, son compagnon pendu près de Périgueux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sébastien Bouwy .

Une enquête a été ouverte après la découverte ce lundi 2 mai du corps d'une femme dans son logement de Champcevinel près de Périgueux. Son compagnon avait auparavant été retrouvé pendu dans son atelier situé dans une commune voisine. Il y a suspicion d'un féminicide.

Au 8 de la rue Salvador Dali, dans cette commune près de Périgueux, les gendarmes sont à pied d'œuvre depuis ce matin afin de faire toute la lumière sur le drame qui s'est joué dans cette modeste maison d'habitation HLM. 

L'affaire débute un peu plus tôt avec la découverte d'un artisan-peintre de 51 ans pendu sur son lieu de travail à Coulounieix-Chamiers. Après l'avoir identifié, les gendarmes se sont donc présentés au domicile de ce dernier à Champcevinel, commune au nord de Périgueux, où ils ont retrouvé le corps sans vie de sa compagne. "Le domicile ne présentait aucune trace de lutte ou de désordre" a indiqué ce soir la procureure de Périgueux, Solène Bélaouar.

L'examen externe du corps de la femme âgée de 40 ans a permis de relever la présence de nombreux hématomes sans toutefois permettre de déterminer la cause exacte du décès. Cette dernière était mère de deux enfants, dont une fille mineure.

Un homicide conjugal 

"Les investigations doivent désormais se poursuivre pour mieux comprendre tant le déroulement des faits que les relations unissant ces deux personnes, et l’éventuel lien entre les deux décès" ajoute la procureure qui privilégie pour le moment la thèse d'un homicide conjugal suivi d'un suicide.

Un couple discret 

Le couple semblait très discret et aucun voisin ne s'était plaint de quoi que ce soit à son encontre selon la mairie. L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Périgueux.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité