Sécheresse : la Dordogne s'enfonce dans le rouge

La dernière carte de la sécheresse en Dordogne et les interdictions mises en place par la préfecture à compter de ce vendredi 6 août... / © Préfecture de Dordogne
La dernière carte de la sécheresse en Dordogne et les interdictions mises en place par la préfecture à compter de ce vendredi 6 août... / © Préfecture de Dordogne

La préfecture durcit ses restrictions. Les déficits sont au minima de 40%, et ils ont atteint localement 80%, un record ! Outre les restrictions d'eau, les dégâts se font sentir sur la faune, la flore et les habitations.

Par Pascal Faiseaux

La préfecture renforce ses restrictions


Des asséchements en série accélèrent la baisse des débits des cours d’eau, y compris des cours d’eau structurants. Le dernier comité départemental de gestion de l’eau a décidé de maintenir les restrictions en vigueur depuis le 30 août, et de les renforcer sur les bassins versants de la Dronne amont (non réalimentée) et la Vézère qui passent en alerte renforcée (interdiction des prélèvements agricoles = 3,5 jours par semaine) . La Beauronne des Lèches, la Beauronne de St Vincent, l’Auvézère, la Borrèze et la Banège passent en crise (interdiction totale des prélèvements, quel que soit l’usage). Des mesures applicables ce vendredi 6 septembre à 08h00.

En outre, afin de préserver durablement l’ensemble des ressources en eau, les mesures relatives aux usages domestiques de l’eau sont maintenues jusqu’au 30 septembre 2019 (détails consultables en mairie, à la DDT, sur les sites www.dordogne.gouv.fr et http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr.  Le prochain comité de gestion de l’eau aura lieu le 17 septembre.
 
La dernière carte de la sécheresse en Dordogne et les interdictions mises en place par la préfecture à compter de ce vendredi 6 août... / © Préfecture de Dordogne
La dernière carte de la sécheresse en Dordogne et les interdictions mises en place par la préfecture à compter de ce vendredi 6 août... / © Préfecture de Dordogne

Comme pour le froid, il y a la sécheresse réelle et la sécheresse ressentie. À cet égard, on ne peut pas dire que les touristes de passage aient particulièrement ressenti la sécheresse cet été. En revanche, les agriculteurs, pêcheurs et plus généralement les habitants de Dordogne sentent bien l'impact de cette situation inhabituelle. 
Les cours d'eau de Dordogne réduits au minimum
À peine un filet d'eau qui circule entre les rochers, les niveaux d'eau sont au plus bas...  - France 3 Périgords - Philippe Niccolaï


Jusqu'à 80% de déficit de pluie !


Les chiffres relevés par Météo France sont d'ailleurs révélateurs. Ce mois d’août 2019 figure au 9 e rang des mois d’août les plus secs enregistrés depuis au moins 1957. Avec des différences notables tout de même, le sud du Périgord Noir et le Bergeracois ont en effet bénéficié de quelques orages, 30 à 45 mm tombés, ce qui permet de limiter le déficit à 40% par rapport à la moyenne habituelle. 

Ailleurs, le déficit est supérieur, il dépasse les 50% avec un record de sécheresse sur le Périgord Vert à Saint-Martin-de-Fressengeas. Là, on atteint presque les 80% de déficit, un record de sécheresse sur la station depuis son ouverture en 2006.

Hormis les 10 et 11 août où plusieurs heures de pluie ont hydraté les sols, les autres orages ont été trop locaux ou court pour être efficaces. Surtout après un mois de juillet caniculaire.

Du soleil, comme si il en pleuvait !

Après un ensoleillement presque normal les 20 premiers jours du mois, c’est en fin de mois (du 21 au 31) que l’ensoleillement a été bien supérieur à la normale. Le soleil a brillé au total généreusement avec presque 268h, soit un peu plus de 27 h de soleil supplémentaire à Bergerac par rapport à la moyenne habituelle.

En moyenne, entre 1,2 et 2,8 ° au-dessus des normales

Depuis 13 ans, c'est la première fois que l’on dépasse les 25°C au mois d'août aussi souvent à Salignac-Eyvigues, Thenon, Coulounieix et Martin-de-Fressengeas. En début de mois les températures maximales ont souvent dépassé les 27°C, voire franchi parfois les 30°C.

On a même chatouillé les 35°C (35.2°C à Saint-Martial-Viveyrol, 34.7°C à Bergerac le 24).  Au final, les températures maximales se situent entre 1.2 (Belvès) et 2.8°C (Monpazier) au-dessus de la normale mensuelle.

 
Geneviève et Gilbert Brunet propriétaires d'un moulin se retrouvent privés d’eau. Des dégâts sur la maison et une forte mortalité pour les poissons / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï
Geneviève et Gilbert Brunet propriétaires d'un moulin se retrouvent privés d’eau. Des dégâts sur la maison et une forte mortalité pour les poissons / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï

Des cours d'eau complètement asséchés

Vendredi dernier la préfecture de Dordogne a interdit le pompage de l'eau dans la Tardoire, la Crempse, le Bandiat, la Chironde et le Coly. À Condat, on n'avait jamais vu ça. Le Coly est complètement asséché sur plus d'un kilomètre. L'interdiction de prélèvement n'a pas empêché le niveau de baisser, au point d'interrompre totalement l'écoulement.

Certes, depuis plusieurs années dans tous ces cours d'eau du département on note bien un abaissement inhabituellement fort du niveau en été, mais c'est la première année que l'assèchement débute aussi tôt dans la saison. 
Ce moulin est à sec en fin d'été en Dordogne / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï
Ce moulin est à sec en fin d'été en Dordogne / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï

Poissons morts par dizaines, les pêcheurs parlent de drame

L'impact sur la nature en général et sur la faune en particulier se fait sentir. Les pêcheurs en particuliers se sont inquiétés très tôt de la situation et n'hésitent pas à parler de drame aujourd'hui. Sur la Dronne à Saint-Victor les propriétaires du moulin de Chantemerle ont vu les poissons mourir par dizaines autour de leur moulin habituellement entouré d'eau...
 
La sécheresse en Dordogne de plus en plus critique
Illustration en Ribéracois d'une sécheresse qui touche tout le département, cours d'eau complètement asséchés, agriculteurs qui ne peuvent pas arroser, poissons morts, mouvements de terrain, la situation est de plus en plus inquiétante...  - France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Pascal Tinon
Les cours d'eau complètement asséchés en ce début septembre en Dordogne / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï
Les cours d'eau complètement asséchés en ce début septembre en Dordogne / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï

Sur le même sujet

Festival Jazz entre les deux Tours

Les + Lus