• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Dordogne : les didascalies lycéennes 2019, toujours un succès

Les Didascalies 2019, 29 ans de succès pour le théâtre Lycéen / © France 3 Périgords - Laura Brunet & Camille Michelland
Les Didascalies 2019, 29 ans de succès pour le théâtre Lycéen / © France 3 Périgords - Laura Brunet & Camille Michelland

Une 29 ème édition toujours aussi pétulante ! Depuis sa naissance en 1991 le festival lycéen de théâtre et de danse des didascalies n'a pas pris une ride, porté qu'il est par le dynamisme des lycéens et de leurs encadrants. Illustration avec la pièce préparée par le Lycée St Joseph de Périgueux

Par Pascal Faiseaux

Depuis ce mardi et jusqu'au vendredi 29 mars environ 350 lycéens vont avoir l'occasion de monter sur scène. C'est le Festival les Didascalies, né à Périgueux en 1991 qui leur offre cette occasion unique.

Le public comme les acteurs sont des lycéens motivés et volontaires, accompagnés par leurs enseignants et des artistes professionnels qui partagent leur expérience. Et depuis 2002 la danse et les arts du cirque se sont ajoutés au festival.

Ici, pas de compétition, mais de l'émulation collective, les acteurs devenant spectateurs, et vice-versa... le tout sous les conseils et avec l'expérience des opérateurs culturels locaux et territoriaux.

Un moment essentiel pour le développement personnel de nombreux élèves.
 
Les didascalies 2019, toujours aussi dynamiques !
La 29ème édition des Didascalies vient de débuter, un moment très attendu par les lycéens et les encadrants dans la filière théâtre, 350 élèves et leurs accompagnants participent à ce rendez-vous animés d'une véritable ferveur ! - France 3 Périgords - Laura Brunet & Camille Michelland


Parmi leS 350 lycéens-public-acteur, 17 groupes de travail, 14 lycées essentiellement des environs mais aussi venus de Corse étaient présent. Les Didascalies envisagent d'ailleurs un partenariat avec un lycée de Jordanie pour l'an prochain.

Au lycée périgourdin St Joseph, 24 lycéens ont décidé d'interpréter la pièce d'un metteur en scène qui les a suivi pendant une année. L'histoire évoque Michelle, une adolescente de 15 ans qui avait diffusé sur les réseaux sociaux un selfie qu'elle avait pris à Auschwitz et qui pour cela avait fait l'objet de la critique de ses camarades . 

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Grève des laboratoires d'analyse médicale

Les + Lus