Dordogne : librairies et médiathèques reprennent lentement leur activité

Depuis le 11 mai, la vie reprend dans les commerces et les lieux publics. À Périgueux, les librairies indépendantes ont rouvert leurs portes. Les médiathèques et bibliothèques du département, elles, relancent leur activité en mettant en place des systèmes de retrait rapide.

Une cliente dans une librairie de Périgueux, mercredi 13 mai 2020.
Une cliente dans une librairie de Périgueux, mercredi 13 mai 2020. © Bertrand Lasseguette - France 3 Périgords
Avec les masques, les sourires ne sont pas vraiment visibles, mais le bonheur des clients est certain. Après deux mois de confinement, les lecteurs réinvestissent les librairies.

"J'aime flâner, chercher, j'adore ça ! J'avais envie de lire des nouveautés et de parler de nouveau à ma libraire !"
Gunilla, lectrice périgourdine

Évidemment, les conditions d'accès aux magasins ne sont pas les mêmes qu'en temps normal. Nombre de clients limité, distribution de gel désinfectant, masques obligatoires... tout est fait pour limiter les risques de contamination. À la librairie Les Ruelles, il est conseillé de ne pas trop manipuler les ouvrages, ou bien, pour les tactiles invétérés, d'enfiler une paire de gants mis à disposition.

La librairie Des livres et nous, elle, a fait le choix de ne rouvrir que l'après-midi, en limitant à 3 personnes la jauge du magasin. Les matinées sont consacrées au retrait des commandes passées en ligne ou par téléphone.

"Conserver le drive, tel que mis en place durant les dernières semaines du confinement, permet aux personnes les plus fragiles d'acheter leurs livres sans croiser d'autres clients. Les conseils sont plutôt prodigués l'après-midi... ainsi tout le monde y trouve son compte."
Sabine Agraffel, libraire à Périgueux

La librairie Des livres et nous, à Périgueux, conserve son Drive le matin, et ouvre ses portes aux clients l'après-midi.
La librairie Des livres et nous, à Périgueux, conserve son Drive le matin, et ouvre ses portes aux clients l'après-midi. © Florian Rouliès - France 3 Périgords

Et durant les heures d'ouverture, un sens de cheminement a été mis en place entre les rayonnages, afin que les clients se croisent le moins possible. À la caisse, un marquage au sol incite à garder ses distances et, comme dans beaucoup de commerces à présent, une vitre de protection a été installée au-dessus du comptoir.

"Nous comptons sur la responsabilité de chacun, et pour que tout se passe bien, nous avons affiché dès l'entrée les 10 devoirs du lecteur, librement inspirés de la liste de Pennac !"
Sabine Agraffel, libraire à Périgueux

Les 10 devoirs du lecteur, affichés à l'entrée de la librairie Des livres et nous.
Les 10 devoirs du lecteur, affichés à l'entrée de la librairie Des livres et nous. © Florian Rouliès - France 3 Périgords

Des libraires soutenus par leurs clients

Si les lecteurs sont bien contents de revenir en librairie, leur démarche est aussi, parfois, un peu militante. Ainsi, Marie-Pierre Mazeau-Jano, propriétaire de la librairie Les Ruelles, constate que certaines personnes achètent un peu plus que ce dont elles ont besoin.

"Nos clients sont formidables. Souvent, ils ne l'expriment pas directement mais on remarque dans leurs achats qu'ils ont une réelle volonté de nous soutenir dans cette période compliquée. C'est très émouvant."
Marie-Pierre Mazeau-Jano, libraire à Périgueux

Une solidarité qui ne s'exprime pas seulement à Périgueux. À Ribérac, la librairie L'Arbre à palabre constate aussi que ses clients sont conscients de la difficulté dans laquelle se trouve le commerce après deux mois de fermeture :

"Nous proposons des bons d'achat à utiliser jusqu'à noël, et cela marche plutôt bien ! Hier encore, un monsieur nous a fait un gros chèque en avance de ses achats futurs... on en a besoin, car nous avons dû emprunter pour surmonter ces deux mois sans recette."
Jean-Yves Boucher-Giovanetti, libraire à Ribérac

Médiathèques : une réouverture plus compliquée

Pour les prêts, en revanche, la procédure n'est pas aussi simple. La médiathèque Pierre Fanlac, à Périgueux, fonctionnera de nouveau à partir de la semaine prochaine, sur le mode du "prêt à emporter".

"Les usagers n'auront pas accès aux salles de lecture, ni aux ordinateurs. Tout se fera dans le hall : la restitution des livres empruntés, comme la récupération des documents au préalable réservés en ligne ou par téléphone."
Jean-Marie Barbiche, directeur de la médiathèque de Périgueux

Les ouvrages restitués seront déposés à part pour être mis en quarantaine.
Les ouvrages restitués seront déposés à part pour être mis en quarantaine. © Florian Rouliès - France 3 Périgords
Afin d'éviter les contaminations, les livres rendus ne seront pas manipulés par les agents, mais seront mis en quarantaine avant d'être réinsérés dans le circuit de prêt. À l'issue de ce temps, une désinfection des couvertures en plastique sera effectuée. Pour les livres empruntés avant le confinement, la durée du prêt est automatiquement prolongée jusqu'en juillet, pour éviter les embouteillages.

Même procédure ou presque pour la médiathèque boulazacoise Louis Aragon. La structure a mis en place depuis le 13 le "biblio'take", avec entrée et sortie différenciées pour éviter les croisements superflus. Difficile de savoir, en revanche, quand un retour à la normale pourra être envisagé : évidemment, cela dépendra de l'évolution du contexte sanitaire, ainsi que des particularités de chaque site.
Un déconfinement en 4 phases pour les médiathèques
L'Association des bibliothécaires de France a mis en place un déconfinement en 4 phases, que les établissements de prêts sont invités à suivre dans les prochaines semaines et les prochains mois.
  • Phase 1 : Depuis le 11 mai. Locaux fermés. Personnels de retour sur les sites. Réservations et retraits en mode "drive" ou portage à domicile. 
  • Phase 2 : Date à définir. Ouverture partielle des locaux pour des groupes restreints. 
  • Phase 3 : Date à définir. Ouverture des espaces de travail avec des adaptations nécessaires. Reprise des actions culturelles. Accueil de groupes.
  • Phase 4 : Date à définir. Retour à la normale.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture coronavirus société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter