Dordogne : les pompiers formés au pilotage de drones

Les drones des pompiers de Dordogne doivent rendre les interventions plus sûres et plus efficaces. Une vingtaine de télépilotes seront formés à terme. / © France 3 Périgords - Elsa Arnould
Les drones des pompiers de Dordogne doivent rendre les interventions plus sûres et plus efficaces. Une vingtaine de télépilotes seront formés à terme. / © France 3 Périgords - Elsa Arnould

Cet été, les pompiers de Dordogne se sont équipés d'un drone pour surveiller les feux de forêt. Sage précaution, la sécheresse augmentant le risque d'incendie pour les 400 000 ha du département. Désormais les hommes du feu suivent des formations pour maîtriser l'engin. 

Par Pascal Faiseaux

Avec 400 000 hectares de surface boisée, soit près de la moitié de la surface totale du département, le risque de feux de forêts est particulièrement marqué en Dordogne. Pour y faire face, les pompiers du département disposent depuis cet été d'une équipe de 3 drones et de quelques pilotes déjà formés.
 

Le drone pour protéger les hommes du feu

Une fois détecté un départ de feux, le drone permet de mieux surveiller la disposition du terrain, les éventuels obstacles ou lieux à protéger, et l'évolution des flammes. Le tout en limitant les risques d'exposition des hommes.
Pascal Riffaud est le formateur de l'équipe, chef du service cartographie au service du SDIS 24 par ailleurs. Il explique comment ce nouvel outil peut être utile aux hommes du feu.

Sur un feu de forêt on va accompagner le commandant des opérations de secours. On fait un vertical, on va monter à 100, 150 mètres... et donner une visibilité du territoire sur lequel se  passe l'événement. 

Deux appareils proposent la prise de vue traditionnelle, photos ou vidéos, pour apporter des informations utiles sur les stratégies à adopter. Le troisième a été équipé d'une caméra thermique pour repérer les points chauds susceptibles d'occasionner de nouveaux départs de feu.
 

Des pompiers formés sur tout le territoire


Encore faut-il savoir piloter l'engin sans risquer de le perdre. Huit hommes étaient déjà formés à l'utilisation de la tablette et des manettes de pilotage.
D'autres personnels suivent actuellement une formation dédiée pour exploiter au mieux cette nouvelle technologie. Le but est d'avoir une vingtaine de télépilotes répartis sur l'ensemble du territoire, aussi bien à Sarlat qu'à Bergerac pour qu'ils puissent intervenir le plus rapidement et au plus près des sinistres...
 
 
Désormais les hommes du feu suivent des formations pour maîtriser l'engin. 

Sur le même sujet

Les + Lus