• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Thiviers (24), 5ème jour de blocage, la détermination du désespoir

Le désespoir de Jimmy, deux parents handicapés, diplômé en Bac Pro mais sans travail, il ne sait pas comment aider ses parents. Pour lui l'avenir est sombre. Il a rejoint les gilets jaunes en espérant que les choses changent... / © France 3 Périgords - Bruno Ardouin & Bertrand Lasseguette
Le désespoir de Jimmy, deux parents handicapés, diplômé en Bac Pro mais sans travail, il ne sait pas comment aider ses parents. Pour lui l'avenir est sombre. Il a rejoint les gilets jaunes en espérant que les choses changent... / © France 3 Périgords - Bruno Ardouin & Bertrand Lasseguette

Toujours motivés, les gilets jaunes de Dordogne. A Thiviers, zone rurale, les témoignages se multiplient sur les motivations de chacun. Tous différents dans leurs situations, tous semblables dans le désespoir qui les anime... 

Par Pascal Faiseaux

De 18 à 78 ans, voire plus, voire moins, des trajets tous différents, mais tous unis dans ce mouvement qui les rassemble dans leur problème du jour et leur crainte du lendemain. Ces Gilets Jaunes-là, ils vivent en zone rurale. Là où médecins, services publics, transports en communs et écoles font défaut. Et c'est pour cela que, d'ordinaire silencieux, ils ont décidé de se faire entendre. 
 
A Thiviers, 5ème jour de blocage, la détermination du désespoir
Les témoignages se multiplient sur la détresse qui anime les gilets jaunes. A Thiviers, en zone rurale, on sent l'émotion sous le témoignage. Des cas difficiles, tous particuliers, tous différents mais tous semblables dans l'aveu d'une crainte "de ne plus y arriver" face au dénuement... - France 3 Périgords - Bruno Ardouin & Bertrand Lasseguette
Jimmy, pas encore 18 ans, Gilet Jaune par désespoir, pour que les choses changent
Un bac pro en poche, mais pas de travail, et aucune perspective pour demain. Jimmy ne sait pas comment il pourra vivre dignement ou aider ses deux parents handicapés demain. Il a rejoint les gilets jaunes en espérant que les choses changent demain... - France 3 Périgords - Bruno Ardouin & Bertrand Lasseguette
 
A Thiviers, le mouvement s'inscrit dans la durée au 4ème jour de blocage... / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
A Thiviers, le mouvement s'inscrit dans la durée au 4ème jour de blocage... / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette

La préfecture de Dordogne reconnaissait elle-même une demi-douzaine de blocages dans le département. Des endroits où "la circulation est encore fortement perturbée " et où elle incite à la plus grande prudence des automobilistes. C'est le cas à Thiviers, Montpon, St Médard de Mussidan, Chancelade, Trelissac et pour le contournement de Bergerac. 

C'est le cas notamment à Creysse (lire l'article ci-dessous)


Côté transports scolaires, la préfecture indique par ailleurs qu'hormis quelques retards mineurs aucune perturbation notable n'est à signaler. 
A Thiviers la mobilisation reste complète / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
A Thiviers la mobilisation reste complète / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
A signaler également un point persistant mais non bloquant au centre de Terrasson où les manifestants se contentent d'interpeller les véhicules.
Une manifestation relativement bon enfant et dans le calme, mais déterminée / © Bertrand Lasseguette
Une manifestation relativement bon enfant et dans le calme, mais déterminée / © Bertrand Lasseguette
A Thiviers, les camions ne passent qu'au compte-goutte par l'axe principal de la ville, bloqué depuis samedi / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
A Thiviers, les camions ne passent qu'au compte-goutte par l'axe principal de la ville, bloqué depuis samedi / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
Au rond-point près de la gare, les chauffeurs routiers ne sont pas tous participants, mais ils jouent le jeu... / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
Au rond-point près de la gare, les chauffeurs routiers ne sont pas tous participants, mais ils jouent le jeu... / © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette

Sur le même sujet

Jimmy, pas encore 18 ans, Gilet Jaune par désespoir, pour que les choses changent

Les + Lus