Jean-Michel Blanquer en Dordogne pour défendre les colonies de vacances

Le Ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse a passé sa matinée dans une colonie de vacances à Excideuil. Il en a profité pour défendre ce genre de centre, qui permet notamment aux enfants de familles modestes de partir en vacances .
Jean-Michel Blanquer, au centre, a passé la matinée à la colonie de vacances "Les Roches Enchantées"
Jean-Michel Blanquer, au centre, a passé la matinée à la colonie de vacances "Les Roches Enchantées" © E.Arnould/F3 Nouvelle-Aquitaine
À peine un mois après la grève des correcteurs, Jean-Michel Blanquer est venu ce samedi 3 août en Dordogne, et plus précisément à Excideuil, pour parler... de l'importance des colonies de vacances.
 

Les enfants se mettent au vert

Celui a en effet visité le centre "Les Roches Enchantées" pendant toute la matinée, avant de répondre à des questions lors d'un point presse à midi. Cette colonie, appartenant à la ville de Gentilly dans le Val-de-Marne, permet chaque année à une cinquantaine de jeunes de se mettre au vert. Au programme: équitation, vélo, découverte de la nature sur un site de 17 hectares. Des vacances qui deviennent accessibles à ces enfants de 6 à 17 ans car moins onéreuses.

Le ministre a d'ailleurs insisté sur l'importance de promouvoir ces colonies, tombées peu à  peu en désuétude:

On doit arriver à ce que tous les enfants puissent partir en vacances. De ce point de vue-là, la tradition des bonnes vieilles colonies est excellente.


Sauver les papeteries Condat

Enfin, celui-ci a été interpellé par quatre députés et un sénateur du département. Ceux-ci lui ont remis une lettre destinée à Emmanuel Macron lui demandant d'intervenir pour sauver les papeteries Condat, en difficulté depuis plusieurs années. Une aide de 35 millions d'euros avait été promise par l'État, avant que l'Autorité de la Concurrence de l'Union Européenne exprime un avis défavorable à cette aide. Ils espèrent que Jean-Michel Blanquer fera passer leur message à son supérieur.
 
Jean-Michel Blanquer, à gauche, discute avec les députés Michel Delpon et Jean-Pierre Cubertafon.
Jean-Michel Blanquer, à gauche, discute avec les députés Michel Delpon et Jean-Pierre Cubertafon. © E.Arnould/F3 Nouvelle-Aquitaine
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société vacances sorties et loisirs politique