Krav Maga : toutes les techniques, pour s'en sortir dans toutes les circonstances !

La discipline fait de plus en plus d'adeptes. Cette pratique de self-défense mélange les styles et les pratiques, de l'art martial à la savatte, du Jiu-Jitsu au karaté. L'essentiel étant d'apprendre les bons gestes qui peuvent sauver dans les cas d'urgence. Un 3e club vient d'ouvrir en Dordogne.
En hébreu, Krav Maga se traduit par combat rapproché. Et les origines éclectiques de cette méthode d'autodéfense illustrent bien l'état d'esprit général. Tenez-vous bien, la méthode est d'origine israélo-tchécoslovaco-hongroise !

Et largement asiatique si l'on considère qu'elle combine des techniques venues du muay-thaï, du judo et du ju-jitsu, européenne avec la boxe, et même grecquo-romaine avec la lutte ! Bref, ne cherchez pas à trouver une définition canonique du krav maga, car ce qui compte ici avant tout, c'est le pragmatisme et l'efficacité.

La méthode a été jugée si efficace qu'elle est enseignée aux services spéciaux israéliens, aux États-Unis ( FBI, DEA, Marines), au GIGN, au RAID et à la Légion étrangère de France et au SAS du Royaume-Uni.
 
En Dordogne, un troisième club vient de s'ouvrir à Périgueux. Le premier l'a été à Saint-Cybranet par Patrick Lafon, un monsieur qui vient de participer aux championnats du monde à Paris le 2 novembre dernier, excusez du peu. Le deuxième l'a été à Lamonzie Saint-Martin, et le troisième, dans la préfecture, toujours sous la houlette de Patrick Lafon compte déjà une cinquantaine de membres, alors qu'il n'est ouvert que depuis septembre dernier. 

À raison de 2 heures hebdomadaires (le samedi au gymnase Bertran de Born), à l'aide de stages intensifs, et à raison de 150 €uros d'abonnement annuel, les apprentis-combattants progressent rapidement. Et les jeunes femmes pratiquantes se sentent déjà moins en danger lorsqu'elles se promènent seules dans des lieux isolés...
Krav Maga à Périgueux ©France 3 Périgords
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
défense société sécurité