Lycéens du bout du monde

Certains lycéens ont la bougeotte et rêvent de découvrir le vaste monde. Depuis 50 ans, l'AFS organise des séjours scolaires linguistiques et interculturels dans le monde entier. S'immerger dans une culture étrangère en poursuivant son cursus scolaire, c'est possible... pour les plus motivés.

Eszter, jeune lycéenne hongroise découvre la culture française depuis 6 mois dans une famille périgourdine
Eszter, jeune lycéenne hongroise découvre la culture française depuis 6 mois dans une famille périgourdine © France 3 Périgords - Anne-Laure Meyrignac & Mélissa Genevoix

Les aventuriers choisiront la Thaïlande, le Costa Rica ou l'Afrique du Sud, les plus classiques préfèreront les États-Unis ou l'Angleterre. En théorie, il n'y a qu'à feuilleter le catalogue, et choisir l'un des pays proposés.

110 pays sur tous les continents

AFS Vivre Sans Frontière est une association loi 1901 reconnue d'utilité publique depuis 1965 et agréée jeunesse et éducation populaire. Elle est membre du réseau international AFS Intercultural Programs présent dans 110 pays et fédère 27 associations affiliées sur tout le territoire français.

Hongroise en Périgord

Depuis plus de 50 ans, l'association propose aux jeunes de devenir bénévole ou de partir étudier à l'étranger, et aux familles françaises de devenir familles d'accueil. À Sanilhac, Maël est radieux, et il n'est pas le seul. Depuis 6 mois, la famille de ce lycéen de Sanilhac près de Périgueux accueille Eszter, une jeune lycéenne hongroise venue vivre "à la française", en immersion totale. Un choix pas si évident que ça, tant le dépaysement peut être intense.

Motivation

Pas la même langue, pas les mêmes références, pas la même cuisine ni les mêmes habitudes, et tout ça loin de la famille et des amis. Un bond dans l'inconnu qui nécessite, pour le moins, une grande souplesse, une ouverture d'esprit pas toujours courante à l'adolescence, et une grande curiosité.

Quand j'ai pensé que j'allais aller en France, j'avais un peu peur, mais aussi j'étais très excitée pour sortir de mon pays. Maintenant, au lycée et même dans la famille, je me sens bien !

Eszter, lycéenne hongroise

Le goût de l'aventure

Pour Maël, la perspective de partir à la découverte du monde l'emballe au plus haut point. C'est de lui qu'est venu ce projet d'échange international. L'œil brillant, il se voit déjà en Colombie, bouillonnant d'enthousiasme tel un Tintin reporter le billet d'avion en poche.

Maël, lycéen périgourdin, des images de voyage plein la tête, rêve d'arpenter le monde !
Maël, lycéen périgourdin, des images de voyage plein la tête, rêve d'arpenter le monde ! © France 3 Périgords - Anne-Laure Meyrignac & Mélissa Genevoix.

Qui veut aller loin... doit s'y préparer !

La famille a joué le jeu depuis deux ans, en acceptant de devenir famille d'accueil. En Dordogne, 10 jeunes lycéens sont dans les starting-blocs, prêts à ce saut dans l'inconnu. Un saut qui ne s'improvise pas. L'aventure, c'est bien beau, mais partir sans s'y être préparé, surtout à l'adolescence, serait de l'inconscience. Quitter sa culture, sa famille, sa langue, sa cuisine, ses amis et ses références, même avec une liaison internet, c'est tout de même quelque chose. L'association, rôdée à l'expérience, prépare donc soigneusement ses poulains un an à l'avance.

"Partir, c'est pas seulement un billet d'avion en poche"

Pendant un an, les jeunes apprennent à mûrir leur projet, et à se préparer à l'expérience, notamment en partageant avec les lycéens étrangers présents. Un premier contact avec l'extérieur nécessaire;

Il faut absolument auparavant qu'ils aient pu réfléchir à ce que c'est qu'une culture. [...] Il faut vraiment qu'ils aient une boîte à outils dans la tête !

Patricia le Rouzic, présidente AFS Vivre sans Frontière Périgord

Bientôt le départ

Passé cette année, les lycéens périgourdins auront l'expérience théorique, qu'ils pourront appliquer en immersion totale dans le pays de leur choix. Pour Maël, le départ est prévu à l'été prochain, au moment où Eszter, elle, rentrera dans sa famille, riche d'une expérience française exceptionnelle. Beaucoup de patience et de persévérance, pour acquérir une ouverture d'esprit culturelle qu'aucune formation théorique ne peut remplacer.

Pour en savoir plus sur les possibilités (et les restrictions liées au Covid), consultez directement le site de l'AFS

Échanges internationaux de lycéens, l'ouverture d'esprit garantie ©France 3 Périgords

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société international carnets de voyages sorties et loisirs