Périgord: un projet d'une ferme de 800 veaux inquiète les habitants du Change

Publié le Mis à jour le

Près de Périgueux, un élevage souhaite agrandir son cheptel de 378 à 800 veaux. Les riverains s'inquiètent de cette décision qui pourrait impacter leur quotidien. Ils ont écrit à la préfète et ont lancé une pétition.

800 veaux, c'est trop pour les voisins de l'exploitation agricole Bayle. Après la ferme des 1000 vaches dans la Somme, un nouveau projet fait froid dans le dos des riverains qui côtoient cet élevage du Change en Dordogne.
 

Nuisances en série

Stéphanie Bayle, agricultrice, cherche en effet à agrandir son exploitation et à doubler son cheptel. Elle passerait ainsi de 378 à 800 veaux. Une décision impensable pour certains des voisins de la ferme qui disent déjà supporter le bruit et l'odeur de plus de 300 bêtes... Pour d'autres, c'est un non-sens écologique :
 
durée de la vidéo: 01 min 51
La ferme des 800 veaux inquiète les habitants du Change
 

Pétition et lettre ouverte

Dans le cadre de la procédure légale pour un tel projet répertorié ICPE (Installation classée pour l'environnement), une consultation publique a eu lieu en mairie de Bassillac. Les riverains concernés n'ont pas manqué d'y exposer leurs craintes. Une pétition a ensuite été lancée. Elle aurait recueilli 80 signatures.
Une lettre ouverte a de plus été adressée à la préfète : on peut y lire que ce n'est pas "l'agriculture en général qui est mise en cause, mais un certain type d'agriculture". Ne voulant pas alimenter la polémique, l'exploitante de la "ferme des 800 veaux", n'a pas souhaité s'exprimer à notre micro. 

Le dossier, de soixante pages, est désormais entre les mains de la préfecture, qui décidera du bien fondé de ce projet.