En Périgord, l'histoire presque oubliée du bagne pour enfants des Jommelières à Javerlhac

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

À la fin du 19e siècle, un bagne pour enfants était installé à Javerlhac, dans le domaine des Jommelières. Une histoire quasi oubliée, qui fera l'objet d'une prochaine conférence aux archives départementales de Dordogne. 

Par AR

En 1851, un industriel parisien acquiert le domaines des Jommelières, à Javerlhac. Vingt-cinq ans plus tard, il transforme sa propriété en colonie pénitentiaire pour mineurs délinquants. Une histoire presque oubliée aujourd'hui. 

Chaque enfant emprisonné rapporte de l'argent


"Il y voit son intérêt car chaque enfant lui rapporte de l'argent" explique Corinne Faye, archiviste, qui s'est interessée à ce sujet. Jusqu'à 150 enfants seront placés par la justice à Javerlhac. Ils ont entre 12 et 19 ans, mènent une vie très rude, le plus souvent abandonnés par leurs parents. 

En Périgord, l'histoire presque oubliée du bagne pour enfants des Jommelières à Javerlhac
Intervenante : Corinne Faye, Archiviste ; "La colonie de Jommelières à Javerlhac" Equipe : ARDOUIN Bruno, ARNOULD Elsa, COLPAERT Sarah


Aux Archives départementales de Dordogne sont conservés quelques documents se rapportant à cette colonie. Ils permettent de découvrir certains aspects du rude quotidien de ces enfants.

"Ils quittent le dortoir à 5h30", études matin et soir, travaux l'après-midi. De nombreuses punitions, allant jusqu'au cachot, sont prévues pour les enfants qui ne respecteraient pas la discipline des lieux. Les évasions ne sont pas rares, et certaines sont mortelles.

Personne n'en parle, on voudrait peut-être l'oublier


Le centre fermera au début du 20e siècle, et ne sera plus mentionné. "Personne n'en parle, on voudrait peut-être l'oublier" estime Corinne Faye. Seules traces laissées par les petits bagnards : dans l'église, des grafitis esquissés à la hâte pendant la messe obligatoire...


Conférence : "La colonie de Jommelières à Javerlhac"  de Corinne Faye, mardi 5 décembre 12h30, Archives Départementales de la Dordogne
 


Sur le même sujet

Haute-Vienne : les arboriculteurs cherchent des saisonniers pour la récolte des pommes

Les + Lus