• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

À la rencontre des travailleurs du jour de Noël en Périgord

Certaines professions doivent fonctionner, même le jour de Noël. / © F3 Aquitaine
Certaines professions doivent fonctionner, même le jour de Noël. / © F3 Aquitaine

Le 25 décembre, les travailleurs s'arrêtent pour profiter du jour de Noël. Tous ? Non ! À Périgueux et à Bordeaux, quelques irreductibles oeuvrent dans leur boutique ou leur service sans répit.

Par Margaux Dubieilh

Certains métiers ne s'arrêtent jamais. Pas même le jour de Noël. Déjà, moi qui écris ces lignes, je suis une travailleuse de Noël. Mais je ne suis pas la seule: de nombreuses personnes, dans le milieu de la santé ou de la sécurité, prenent leur poste pour faire fonctionner leur structure même ce jour férié.
C'est l'histoire d'un prêtre, d'un boulanger, et d'un opérateur du SAMU... À Périgueux, ils ont tous travaillé le 25 décembre.

Un boulanger bordelais est aussi sur le pied de guerre, depuis la veille à 23h : lui n'a pas changé ses habitudes. Avec un four à pain traditionnel, il n'a pas eu le choix s'il voulait avoir du pain frais pour le jour de Noël. Et son travail paye : il est l'un des seuls ouverts aujourd'hui. 
Philippe Camon, le courageux boulanger qui prépare son pain depuis 23h.

 

Sur le même sujet

Gilets jaunes : le témoignage Olivier Béziade, grièvement blessé par un tir de flashball à Bordeaux

Les + Lus