• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Périgueux : la famille Melikov menacée d'expulsion

La famille Melikov a déménagé à l'hôtel de Boulazac, réservé aux demandeurs d'asile. / © A.Roynier
La famille Melikov a déménagé à l'hôtel de Boulazac, réservé aux demandeurs d'asile. / © A.Roynier

Teymour Melikov, sa femme et ses trois enfants ont vu leurs demande d'asile refusée deux fois par l'administration française. Aujourd'hui, ils redoutent de devoir retourner en Azerbaïdjan, où ils sont opposés au régime en place.

Par Margaux Dubieilh

Ils pourraient être expulsés à tout instant. La famille Melikov se réveille chaque matin avec la boule au ventre.
 
Périgueux : la famille Melikov menacée d'expulsion
Interviewés : Teymour Melikov, demandeur d'asile et père de trois enfants / Sophie Mauduy, directrice de l'école du Gour de l'Arche - P.Niccolaï/A.Roynier/F.Pelé


Opposants au régime

Teymur, Norana, et leurs enfants Fatima, Nihat et Revan ont fuit l'Azerbaïdjan et sont arrivés en Loire-Atlantique en 2017. Opposés au régime en place dans leur pays, ils craignent d'y être renvoyés. En effet, Teymur Melikov, le père de famille, aurait déjà été emprisonné plusieurs fois par les policiers Azéris.

Ils sont venus en France pour chercher de l'aide, mais pour le moment leur dossier de demande d'asile a été rejeté deux fois. Teymur garde encore espoir :

Pour nous la France est un pays démocratique qui peut nous aider dans notre situation...


Enfants scolarisés

Installés depuis quelques mois en Dordgone, la famille Melikov doit maintenant déménager à l'hôtel de Boulazac, réservé aux demandeurs d'asile. Alors que Nihat et Fatima ont cours à l'école du Gour de l'Arche, il se pourrait qu'ils ne finissent pas l'année scolaire. Sophie Mauduy, la directrice, est venue les soutenir :

C'est des enfants qu'on côtoie tous les jours, on ne peut pas être insensible à ce qui leur arrive. Donc on les accompagne, et on fait en sorte qu'il puisse manger et que tout se passe le mieux possible étant donné la situation.

La famille Mélikov est actuellement prise en charge par le 115, tandis qu'une pétition de soutien a été mise en ligne par le réseau Éducation Sans frontière de Périgueux.

Sur le même sujet

Manifestation anti Monsanto Bayer

Les + Lus