À Périgueux, le retour complexe des enfants dans les centres de loisirs

La municipalité a rouvert ses centres de loisirs, un par secteur, pour permettre à toutes les familles de l'agglomération de bénéficier d'une solution d'accueil proche de chez eux. Un retour à la normale pour les parents comme pour les enfants, ou presque

Les enfants semblent assez bien s'adapter aux contraintes sanitaires liées au Coronavirus
Les enfants semblent assez bien s'adapter aux contraintes sanitaires liées au Coronavirus © France 3 Périgords - Elsa Arnould é Florian Rouliès

Remettre son enfant en centre de loisirs, c'est désormais possible dans le Grand Périgueux. L'agglomération qui gère 13 centres de loisirs a décidé de permettre un accueil dans chacun de ses secteurs. Les parents qui souhaitent utiliser ce service doivent s'inscrire, les parents en charge de la crise, personnels soignants par exemple, étant prioritaires.

"On ouvre nos accueils en complémentarité de l'offre scolaire", précise Magali Colinet, responsable du service Enfance du Grand Périgueux. "Sur le temps scolaire, les mairies et l'Éducation Nationale accueillent les enfants qui peuvent l'être dans les écoles, et ces enfants-là sont aussi accueillis dans les centres de loisirs."

Les enfants qui retournent dans les centres de loisirs doivent observer des règles strictes. Certains parent hésitent encore à les y amener
Les enfants qui retournent dans les centres de loisirs doivent observer des règles strictes. Certains parent hésitent encore à les y amener © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Florian Rouliès

Dans les centres, on suit les recommandations de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP). Pour les personnels, il a fallu revoir les projets éducatifs et pédagogique, ainsi que toute l'organisation. Les animations, les temps de repas, les gestes barrière.

On doit garder l'esprit où l'on passe des bons moments

Tout a changé, mais pour ne pas trop perturber les enfants, qui apprécient de se retrouver enfin, il a fallu concilier ces règles très strictes avec le maintien d'une convivialité incontournable. Et c'est une des frustrations du personnel, habitué à développer l'esprit de solidarité, d'entraide et de rencontre entre les enfants, que de leur apprendre à être un peu plus "individualiste". Fini les ateliers de cuisine par exemple.

Les centres de loisirs au temps du coronavirus : les mains ont rarement été aussi décapées !
Les centres de loisirs au temps du coronavirus : les mains ont rarement été aussi décapées ! © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Florian Rouliès

Au centre de loisirs des Crouchaux à Coulounieix-Chamiers, il y a eu 10 enfants aujourd'hui. C'est 5 fois moins que ce que le centre accueille d'ordinaire. L'ambiance, bien qu'un peu plus calme, reste joueuse et joyeuse. 

Le système du panier

Désormais, chaque enfant se voit attribuer un panier individuel à son arrivée dans le centre. À l'intérieur, des feutres, des crayons de couleurs, des livres, etc. Un matériel qu'il conservera tout au long de la journée, afin d'éviter le contact et les échanges potentiellement contaminants.

Jeux interdits

Les aires de jeux sont interdites d'accès. Même en extérieur, une contamination est toujours envisageable, et il est impossible de procéder à une désinfection systèmatique après chaque passage d'enfant. 

Dans les centres de loisirs, les règles ont changé, pas la convivialité et l'esprit de jeu
Dans les centres de loisirs, les règles ont changé, pas la convivialité et l'esprit de jeu © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Florian Rouliès

On est toujours dans la réflexion...

Chaque activité a été mûrement réfléchie pour l'adapter aux nouvelles exigences. Mais la bonne nouvelle, c'est que les enfants, soit qu'ils soient déjà retournés à l'école, soit qu'ils se soient adaptés plus vite que prévu, comprennent et respectent assez bien les consignes. 

La Brigade des Super-Héros contre le Coronavirus

Ça, c'est l'arme secrète du centre de loisirs de Coulounieix-Chamiers. Chaque enfant se voit recruté par la Brigade des Super-Héros contre le Coronavirus. Sa mission, s'il l'accepte, lutter contre le virus, avec ses super-armes, savon, distance et propreté. Un jeu aussi passionnant qu'utile.

Les enfants retrouvent les centres de loisirs, et de nouvelles règles ©France 3 Périgords

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter