• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Dordogne : un atelier de cuisine thérapeutique dans un hôpital près de Périgueux

Les patients en rééducation au centre hospitalier de Lanmary réapprennent les gestes du quotidien en cuisinant. / © France3 Périgords
Les patients en rééducation au centre hospitalier de Lanmary réapprennent les gestes du quotidien en cuisinant. / © France3 Périgords

Au centre hospitalier de Lanmary, près de Périgueux, les patients participent à un atelier culinaire. En préparant des petits plats, ils réapprennent à manipuler des ustensiles, stimulent leurs sens, apprennent les bons réflexes alimentaires suivant les recommandations médicales.
 

Par Delphine Roussel

Dans les couloirs du centre hospitalier de Lanmary émane une agréable odeur de lasagnes et de pâtisseries. Une cuisine a été spécialement conçue pour les patients en rééducation et en fauteuil roulant : plan de travail à hauteur variable, porte de four escamotable, ustensiles adaptés... Au-delà de l’aspect pratique, cet espace répond au projet médical : il s’agit d’un acte de soins, rééducatif et thérapeutique.
 
La cuisine comme outil de rééducation.


Les objectifs sont nombreux :
-Maintenir ou créer certains automatismes (règle d'hygiène, diététique...)
-Repérer et améliorer certains troubles au niveau du geste, de l'espace et du temps
-Stimuler les échanges et la communication
-Développer la notion de plaisir...
Marie-Jo retrouve le plaisir de cuisiner et réapprend à se servir d'un verre mesureur / © France3 Périgords
Marie-Jo retrouve le plaisir de cuisiner et réapprend à se servir d'un verre mesureur / © France3 Périgords


L’établissement accueille des personnes suite à une hospitalisation externe pour une rééducation de quelques semaines à plusieurs mois. Des patients qui après un accident ou une maladie doivent réapprendre à vivre avec leur handicap.

Au menu ce jour-là : lasagnes bolognaises et tiramisu aux fraises. Pour les quatre patients c’est l’occasion d’éplucher, de tailler les légumes, de battre des œufs en neige… et donc de favoriser les praxies (les différentes façons de manipuler les objets). Suivre une recette permet aussi de faire travailler sa mémoire. 

Les patients bénéficiaires sont principalement ceux dont le retour à domicile est défini. L'atelier est supervisé par une diététicienne et un ergothérapeuthe qui peut évaluer les capacités motrices et donner des solutions techniques suivant les handicaps.

 
Le repas confectionné ensemble clôture la séance. / © France3 Périgords
Le repas confectionné ensemble clôture la séance. / © France3 Périgords

Au bout de 3 heures, les patients et les soignants déjeunent ensemble. C'est un repas apprécié par tous les participants, un premier pas vers un retour à l'autonomie. Ces ateliers existent depuis mai 2018 et devraient atteindre trois séances par semaine à terme.

.
 

Sur le même sujet

Convention Education nationale - Seaska

Les + Lus