"Je suis à l'aise, indépendante et autonome". Cette résidence senior fait le bonheur de ses habitants

Elles ne peuvent plus rester chez elles, mais elles ne veulent pas partir en maison de retraite. À Montignac en Dordogne, une résidence pas comme les autres a ouvert ses portes il y a un an pour les personnes âgées. Une alternative pour rester autonome.

"Oh du filet mignon à la moutarde ! C’est bon ça !" En découvrant le menu du jour au restaurant de ce village un peu spécial, Raymonde a le sourire aux lèvres. La vieille dame ne fait pas ses 89 ans. Encore très alerte et le pas décidé, elle a pourtant choisi de quitter sa maison et de vivre ici, au pied de la colline de Lascaux, en Dordogne.

C’est là, sur ce parc de 2,5 ha, qu’a été imaginé ce lieu de vie pour les personnes âgées encore autonomes. La résidence abrite 84 logements, du studio au T2. Tous sont équipés et meublés. Ce sont de petites maisons divisées en appartements de plain-pied.

Chaque résident est libre de s’organiser comme il le souhaite

Raymonde s’y est installée peu après l’ouverture. Dans son studio de 33 mètres carrés, il manque encore quelques effets personnels. Mais "quand tout sera là, j’aurai l’impression d’être chez moi ", confie celle qui n’avait plus envie de vivre seule. Elle paie chaque mois un loyer de 1700 € tout compris. "Je suis à l’aise, indépendante. Je fais ce que je veux, je suis autonome, il y a toutes les commodités".

Une résidence senior avec des services en milieu rural, c’est plutôt rare. Et c’est aussi ce qui a séduit Giselle. "C’est vraiment ce que je recherchais et qui n’existait pas". 

J’avais besoin d’être chouchoutée !

Gisèle

Locataire de la maison de retraite

Trouver une solution dans les tissus ruraux

Tous les pensionnaires se retrouvent, quand ils le souhaitent, dans des espaces communs pour prendre les repas, jouer à des jeux de société ou faire de la gymnastique. Chaque semaine, des associations proposent des activités. Brigitte est une fidèle et ne rate quasiment aucun rendez-vous. "J’essaie de venir à tous les ateliers, j’en ai besoin. Je suis extravertie, j’ai horreur de la solitude et pour ça, c’est bien !"

"L’idée était de trouver une solution pour un bon vieillissement de notre population et surtout dans les tissus ruraux où il n’y a aujourd’hui aucune offre intelligente à mon sens" , explique Marc Joly, le fondateur d'ABC résidences. Il souhaitait créer un lieu de vie qui respecte des critères financiers, "puisque les retraites ne sont pas extensibles", mais aussi "qui privilégie la qualité de vie".

Un nouveau village devrait bientôt voir le jour à Neuvic-sur-l’Isle. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité