Pour faire face à la pénurie, une pharmacie prépare elle-même les médicaments

Depuis 10 ans, la pharmacie de Tocane-Saint-Apre en Dordogne, fabrique ses propres médicaments. La demande a explosé en 2023 car plus de 3000 références de médicaments sont régulièrement en pénurie. Cette officine est la seule sur le département.

Vue de l'extérieur, c'est une pharmacie comme il en existe des dizaines en Périgord, mais derrière le comptoir, on trouve un laboratoire qui prépare plus de 150 prescriptions par jour.

Fabrication sous contrôle

Le préparateur travaille à partir des demandes des médecins. La balance utilisée pour établir les dosages est reliée à un ordinateur. "L'ordinateur peut alerter s’il y a un sur dosage ou bien un sous dosage afin de recommencer la préparation", explique le pharmacien, Guillaume Saint-Martin.

Les formules plus dangereuses sont traitées sous une hotte aspirante. Depuis un an, ce laboratoire a vu augmenter ses demandes, conséquence de la pénurie de médicaments. Des pharmacies équipées de laboratoire sont une solution pour approvisionner correctement les patients en médicaments, mais la mise en place reste colossale.

durée de la vidéo : 00h01mn40s
Reportage Emilie Bersas et Colyne Rongère. Dans cette vidéo Guillaume Saint-Martin Pharmacien est interrogé sur le process de fabrication. ©France 3 Périgords

On peut reproduire certains médicaments afin de palier à ce manquement en pharmacie pour des médicaments majeurs comme les antibiotiques type amoxicilline, ou des médicaments pour le coeur.

Guillaume Saint-Martin,

pharmacien de Tocane-Saint-Apre.

Les demandes affluent depuis tout le département mais aussi au-delà car on compte seulement quatre laboratoires de ce type en Nouvelle-Aquitaine.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité