Cimetière pour animaux de compagnie : les propriétataires souhaitent "une cérémonie comme pour les humains"

Dans la ville de Saint-Astier va s'ouvrir le 2 janvier 2024, le premier cimetière pour animaux de Dordogne. Il n'en existe qu'une quarantaine en France.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Un endroit de recueillement dédié à nos animaux de compagnie. C'est inédit en Dordogne. À partir du 2 janvier 2024, un cimetière pour chiens, chats et animaux de moins de 40 kg, va ouvrir ses portes dans la commune de Saint-Astier avec à sa tête Delphine et Boris Simon-Dumarchat, déjà gérants de l'entreprise Le sanctuaire des 4 pattes. 

"Quand on perd un proche, on va directement aux pompes funèbres. Eh bien là, ce sera pareil avec les animaux !

Delphine Simon-Dumarchat

Challenge

Dans l'après covid, le couple décide de se lancer un nouveau challenge. "Si on arrivait à relacer l'entreprise et la faire fonctionner, on irait jusqu'au bout et on ouvrirait un cimetière", détaille la propriétaire. C'est chose faite. Son mari, Boris, est horticulteur de formation. Ce sera lui qui sera à la tête de cimetière et qui l'entretiendra. "Moi je serai maître de cérémonie !", lance-t-elle.

Directement, l'idée séduit la municipalité qui relève une forte demande dans le département. 

Un cimetière naturel

Grand de 3 000 m², le cimetière se situera en partie sur un terrain boisé, dans un environnement "naturel et protégé". Une situation géographique que le couple a souhaité respecter en développant un cimetière entièrement naturel "sans monuments en marbre". "Les tombes pourront être végétalisées par mon mari", détaille Delphine. 

On a la volonté de se dire que les animaux, c'est la nature, les choses simples, on ne veut pas de choses surdimensionnées.

Delphine Simon-Dumarchat 

propriétaire du cimetière

Concernant les tarifs, ils varient de 70 euros pour une dispersion de cendres à 200 euros pour un enterrement classique.

Une quarantaine de cimetières pour animaux en France

L'ouverture de ce cimetière s'inscrit selon Delphine dans le développement de la place des animaux de compagnie dans les familles. "Il y a une volonté nationale d'implanter ce type de lieux, explique-t-elle. L'animal de compagnie est vraiment devenu un membre à part entière de la famille." 

S'il existe une quarantaine de cimetières pour animaux en France, celui de Delphine et Boris est le premier dans le département de la Dordogne. Depuis l'annonce de l'ouverture, "on reçoit énormément de messages pour nous remercier, indique la propriétaire. Ils ont maintenant un lieu pour se recueillir face à leurs animaux."  Le projet d'un cimetière municipal pour animaux est également porté par la ville de Périgueux en 2024.

On a même une famille en Normandie qui veut déménager en Dordogne et qui serait intéressée pour faire rapatrier ses animaux

Delphine Simon-Dumarchat 

propriétaire du cimetière

Le cimetière ouvrira donc ses portes au début de l'année 2024, le 2 janvier, avec une première cérémonie pour dispersion de cendres.