Réchauffement climatique : vendanges (très) précoces en Bergeracois

Publié le
Des raisins moins abondants, plus sucrés et beaucoup plus précoces, conséquence en Bergeracois d'une météo chaude et sèche, qui force les viticulteurs à s'adapter ©France 3 Périgords - Émilie Bersars & Camille Michelland. Montage Alexandra Cassar-Rajaud

Le printemps estival et l'été caniculaire ont avancé la récolte des raisins de près d'un mois. Des raisins plus sucrés et plus rares qui forcent les viticulteurs à s'adapter

Les blancs ont déjà été récoltés la semaine passée, et les rosés sont en cours de récolte dès cette semaine. Avec trois semaine d'avance, le calendrier viticole a été complètement bouleversé par les conditions climatiques. Les récoltants sont obligés d'avancer les vendanges sous peine d'obtenir trop de degré d'alcool si les grappes mûrissent davantage.

Pour éviter d'avoir des degrés trop élevés, aujourd'hui nous sommes amenés à avancer la récolte des raisins beaucoup plus tôt en saison. Ce qui n'est pas un problème finalement, c'est juste une organisation un peu différente [...] On est au mois d'août, les gens sont en congés, mais après c'est une question d'adaptation...

Hervé Roulet, Président Coopérative Alliance Aquitaine

Autre impact de l'extrême sécheresse estivale, une baisse de quantité. Chez Vincent Lhomerie, viticulteur au Fleix, on estime la perte à 30%, les sols ayant été trop secs pour être travaillés. Pour la récolte de rouge qui devrait débuter en semaine prochaine, les exploitants de Bergerac attendent beaucoup de la météo orageuse des prochains jours. Une pluie bienfaisante pourrait encore permettre de limiter les baisses de volume. Reste à prier le ciel...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité