• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Sarladais : un week-end de Pâques allongé... et trop arrosé !

Heureusement pas de blessé grave dans cet accident dont le conducteur a révélé un taux d'alcoolémie et d'usage de stupéfiants positifs / © Gendarmerie de Dordogne
Heureusement pas de blessé grave dans cet accident dont le conducteur a révélé un taux d'alcoolémie et d'usage de stupéfiants positifs / © Gendarmerie de Dordogne

Les fêtes pascales n'ont pas été favorables à deux automobilistes qui ont sans doute un peu trop arrosé ce week-end allongé...  Ils ont tous deux été les auteurs d'accidents de la route. Heureusement les dégâts sont uniquement matériels...

Par Pascal Faiseaux

Les faits sont relatés (avec les traditionnels rappels à la prudence mais non sans une pointe d'humour) sur la page Facebook de la gendarmerie de Dordogne. Deux accidents avec alcoolémie positive se sont déroulés dans la soirée et la nuit de dimanche dans le Sarladais.

Le poteau électrique lui tombe dessus


A deux reprises, la brigade de Gendarmerie de Salignac Eyvigues est intervenue pour ces accidents matériels. Tout d'abord à 18h40, sur la D704 à Carsac Aillac. Le conducteur trentenaire qui roulait à une vitesse excessive alors que la chaussée était glissante a perdu le contrôle de son véhicule et a fini sa course contre un poteau électrique qu'il a fait tomber... sur sa voiture ! Miraculeusement en ce week-end pascal, le conducteur s'en sort indemne. Il aura en revanche à s'expliquer devant la justice car les contrôles aux stupéfiants et à l'alcoolémie se sont révélés positifs. Son permis a été aussitôt retiré.
Un accident avec alcoolémie en Sarladais / © Gendarmerie de Dordogne
Un accident avec alcoolémie en Sarladais / © Gendarmerie de Dordogne

Chaussée glissante et alcool font mauvais ménage


Quelques heures plus tard, à minuit re-belote pour la gendarmerie. Sur la D61, à Saint Julien de Lampon un sexagénaire glisse sur la chaussée en pleine ligne droite, et percute la barrière d'un pont. Pas de stupéfiant, mais une alcoolémie là encore positive !

Et la gendarmerie de laisser entendre, au regard des chocs subis, que les deux conducteurs indemnes ont probablement bénéficié d'un "miracle" de Pâques
 
L'alcoolémie reste encore pointée du doigts dans de très nombreux accidents de circulation
L'alcoolémie reste encore pointée du doigts dans de très nombreux accidents de circulation

Sur le même sujet

Le surfer hawaïen Kai Lenny ravit le public de la Grande Plage de Biarritz

Les + Lus