Pour son premier été, Lascaux IV est victime de son succès

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jeanne Travers
La visite réelle de Lascaux IV étant suspendue, le département a mis en place des visites virtuelles
La visite réelle de Lascaux IV étant suspendue, le département a mis en place des visites virtuelles © France 3 Périgords

Le centre international d'art pariétal Lascaux IV vit son premier été. Les touristes sont au rendez-vous et apprécient la qualité de la reproduction de la célèbre grotte. Mais quelques critiques pointent autour de la conception de la visite.

"Décevant", "frustrés", "usine à touristes"... Les internautes ne sont pas tendres. Un peu plus de 6 mois après son ouverture, la grotte de Lascaux IV est victime de son succès.

Avec près de 3 300 visites quotidiennes, le centre d'art pariétal ne désemplit pas. Problème : la fréquentation devient inconfortable pour les visiteurs, qui poitent du doigt des dysfonctionnements dans l'organisation de la visite.

"À l'intérieur de la grotte, 3 visites se suivaient, il y avait un peu de réverbération avec les différents guides. Ça faisait un peu de bruit", témoigne un visiteur.

En effet, avec une visite toutes les 6 minutes, difficile de contenter tous les publics. Mais la direction insiste : la visite doit se faire en plusieurs étapes. Le fac-similé est un temps de contemplation, les explications viennent ensuite.

Dans l'ensemble, la nouvelle reproduction de la grotte de Lascaux semble tenir ses promesses. Depuis le 15 décembre, 260 000 personnes l'ont visitée.

► Revoir le reportage d'Emilie Bersars et Bertrand Lassaguette :
durée de la vidéo: 01 min 37
Lascaux IV : baptême du feu pour son premier été ©France 3 Périgords

►  Notre dossier sur Lascaux IV

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.