• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Toussaint : les tombes végétalisées ont le vent en poupe

© ARNAUD LOTH
© ARNAUD LOTH

Franck Serra, entrepreneur paysagiste basé à Coulounieix-Chamiers, en Dordogne, crée des sépultures paysagères. 

Par Célia Mascré

Plantes vivaces, arbustes, graminés, galets et bois sont autant d'éléments qui peuvent composer une pierre tombale. C'est hors du commun, mais c'est un concept qui connaît de plus en plus de succès. Cela permet de donner aux tombes un aspect de jardin, avec des plantes qui demandent parfois moins d'entretien que les fleurs, ce qui n'est pas sans arranger les familles qui vivent loin du cimetière.

Une nouvelle tendance : Végataliser les tombes
Paysagiste professionnel, Franck Serra a lancé son entreprise pour vendre ces sépultures paysagères. Il a notamment inventé la sépulture amovible, qui est une jardinière posée sur un caveau et que l'on peut retirer à l'envi. Pour ces produits, comptez entre 2000 et 3000 euros.

Sur le même sujet

le Préfet des Pyrénées-Atlantriques, Gilbert Payet

Les + Lus