Villes Fleuries à Périgueux : travail massif dans les plates-bandes

Ça bine, ça bêche, ça sarcle et ça praline à tour de bras entre les serres municipales et les plates-bandes de Périgueux en Dordogne. Objectif, faire fleurir le macadam et se distinguer dans le palmarès des Villes Fleuries.

Binettes et sarcloirs : à Périgueux, la brigade des municipaux n'amuse pas le terrain
Binettes et sarcloirs : à Périgueux, la brigade des municipaux n'amuse pas le terrain © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Pascal Tinon

Vite, vite, vite : dans trois mois, en juin, le jury viendra marcher près de nos plates-bandes ! Depuis maintenant 60 ans, le label Villes et Villages fleuris crée une saine et verte émulation parmi les communes françaises soucieuses de leur image. L'an dernier, près de 4 500 d'entre elles s'enorgueillissaient de cette reconnaissance de la qualité de vie dans leurs rues.

Variété des couleurs, palette de formes, originalité des compositions, tous les facteurs sont pris en compte pour mériter le label Ville Fleurie
Variété des couleurs, palette de formes, originalité des compositions, tous les facteurs sont pris en compte pour mériter le label Ville Fleurie © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Pascal Tinon

Quatre fleurs pour Périgueux

En Dordogne, elles ne sont que 46 à pouvoir afficher le panonceau. Parmi elles, Périgueux est la seule à posséder les quatre fleurs, la plus haute des distinctions possible dans le domaine. 
Lanouaille, Terrasson, Montpon et Sainte-Alvère se contentent d'un très honorable "3 fleurs", les plus petites communes oscillant entre le une fleur et le deux fleurs, ce qui peut paraître injuste au regard de quelques fleurons touristiques tels que Saint-Jean de Côle, Brantôme, Domme ou Beynac. Mais nous ne sommes pas là pour juger...

Il faut penser aux pensées pour garder son label
Il faut penser aux pensées pour garder son label © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Pascal Tinon

Le printemps, c'est sacré

En tout cas à cette période, la brigade des municipaux de Périgueux fourbit pelles et râteaux, sarcloirs et binettes pour faire reverdir la cité. Il s'agit de mettre les petites plates-bandes dans les grandes afin que l'enchantement floral soit discontinu du printemps à l'automne : du lupin sur la planche en perspective.

Un travail aussi minutieux que précis pour développer toutes les harmonies florales
Un travail aussi minutieux que précis pour développer toutes les harmonies florales © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Pascal Tinon

Les agents amendent

Pour l'heure, les agents municipaux amendent la terre. Ils éclaircissent les touffes et relèvent les parterres. Sur ces sols confortables, ils pourront déposer leurs bulbes et leurs oignons qui bourgeonneront bientôt. Afin d'assurer un spectacle permanent, chaque specimen doit trouver sa place exacte, pour qu'à l'heure venue il apparaisse et prenne la vedette.

Périgueux cultive sa réputation florale
Périgueux cultive sa réputation florale © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Pascal Tinon

En premier, ça va être les bisannuelles, tout ce qui va être Pensées, Myosotis, Giroflées, après il y a les Jonquilles et les Narcisses qui vont prendre le relais, et les tulipes qui vont finir la floraison !

Jean-François Antoine, Chef d'équipe Espaces Verts Périgueux

En véritable homme-orchestre, Jean-François Antoine, chef d'équipe Espaces Verts à Périgueux, joue sa partition florale. Les équipes alternent bisanuelles, vivaces, persistantes, un échelonnage pensé pour ne plus se faire de soucis par la suite.

Délicats, les massifs doivent être traités avec légèreté
Délicats, les massifs doivent être traités avec légèreté © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Pascal Tinon

C'est dans la serre qu'on se sert

Le poumon vert de Périgueux, ce sont ses serres. Pas question d'être privé des serres, ces serres sont nécessaires car l'on s'en sert l'hiver. Pour préparer le printemps.

Là, le nombre de pousses donne le vertige. Chaque année 70 000 plantes dont 40 000 annuelles y croissent et s'y multiplient. Ici, on ne fait pas les choses à moitié pour les semis. Ils sont réalisés sur place, en autoproduction pour la plus grande partie.

Ce ne sont pas des salades, mais des milliers de plantes décoratives qui sont préparées chaque année dans les serres municipales de Périgueux
Ce ne sont pas des salades, mais des milliers de plantes décoratives qui sont préparées chaque année dans les serres municipales de Périgueux © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Pascal Tinon

Pétunia-Surfinia et Bégonia-Dragon sont dans un pot...

À force de semer, rempoter, repiquer, replanter, bouturer et marcotter, Périgueux possède une collection d'environ 250 espèces variées. Une banque verte florissante qui lui permet de renouveler le spectacle chaque année sans trop débourser. Et de continuer à accrocher 4 fleurs à son blason...

Dans les coulisses du fleurissement de Périgueux ©France 3 Périgords

 

Toutes les communes labellisées Villes et Villages Fleuris en Dordogne

BASSILLAC ET AUBEROCHE, BAYAC, BEAUREGARD-DE-TERRASSON, BEYNAC-ET-CAZENAC, BRANTOME, DAGLAN, DOMME, FANLAC, HAUTEFORT, JUMILHAC-LE-GRAND, LADORNAC, LANOUAILLE LE BUISSON DE CADOUIN, LES EYZIES, LIGUEUX, LIMEUIL, MARQUAY, MONPAZIER, MONTPON-MENESTEROL ,MUSSIDAN, NEGRONDES, ORLIAC, PAUNAT, PERIGUEUX, PRATS-DU-PERIGORD, RIBERAC, SAINT-ASTIER, SAINT-AULAYE, SAINT-CYPRIEN, SAINT-CYR-LES-CHAMPAGNES, SAINT-JEAN-DE-COLE, SAINT-LEON-SUR-VEZERE, SAINT-MARTIAL-D'ALBAREDE, SAINT-MICHEL-DE-MONTAIGNE, SAINT-PAUL-LIZONNE, SAINT-PIERRE-DE-FRUGIE, SAINT-SAUVEUR, SAINTE-ALVÈRE, SIORAC-DE-RIBERAC, TAMNIES,TERRASSON-LAVILLEDIEU, TRÉLISSAC, VARAIGNES, VILLEFRANCHE-DU-PERIGORD, VILLETOUREIX, VITRAC

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature page nature urbanisme aménagement du territoire environnement