L’effacement du plan d’eau de Peyrelevade en Corrèze

© Laurence Couvrand/France 3 Limousin
© Laurence Couvrand/France 3 Limousin

À Peyrelevade, en Corrèze, la commune a décidé de supprimer un plan d'eau pour retrouver le tracé originel de la Vienne et une gestion plus écologique des lieux.
 

Par Jean-Martial Jonquard

À Peyrelevade, le plan d'eau a déjà disparu cet été et l’ancienne digue ne sera bientôt plus qu’un souvenir !
Aujourd'hui, à la place, les visiteurs peuvent voir serpenter la Vienne au milieu d'une tourbière, un retour au pays d'avant 1974.

Une situation beaucoup plus naturelle et qui est devenue la meilleure solution face aux déséquilibres créés par la digue, comme par exemple la quasi disparition de la traditionnelle truite fario en aval.

Au-delà, l'écoulement des sédiments était également perturbé, avec des conséquences sur la qualité de l'eau et la solidité des ouvrages.

Les travaux de destruction de la digue ont débuté en juin et devraient s'achever en septembre 2020.
Leur coût, 375 000 €, est financés à 60% par l’agence de l’eau Loire Bretagne et à 40% par le FEDER régional

Une fois les travaux achevés, la Vienne mettra alors là quelques mois pour trouver son tracé définitif.
 
L’effacement du plan d’eau de Peyrelevade en Corrèze
À Peyrelevade, en Corrèze, la commune a décidé de supprimer un plan d'eau pour retrouver le tracé originel de la Vienne et une gestion plus écologique des lieux. Intervenants : 1/ Catherine Hornebeck, habitante de Millevaches 2/ Guillaume Rodier, chargé de mission milieu aquatique au Parc naturel régional Millevaches 3/ Ludovic Jomier, association Sources et rivières du Limousin  - Équipe : L Couvrand, M Nadal, L Aubisse

 

Sur le même sujet

Les + Lus