Les élections municipales : l'équité du temps de parole des candidats

A six semaines des élections municipales des 15 et 22 mars prochain, l'antenne de France 3 Limousin, comme toute chaine de radio ou télévision, est soumise par le CSA à certaines règles d’équité de temps de parole des candidats. En pratique, comment ça marche ? 
 

Le principe d'équité donne aux candidats un temps de parole au prorata de leur représentativité
Le principe d'équité donne aux candidats un temps de parole au prorata de leur représentativité
Le CSA, le conseil supérieur de l'audiovisuel, c'est l’autorité de régulation des programmes télévisuels. On surnomme cette instance "le gendarme de l’audiovisuel". 

Parmi ses missions, le CSA s’assure que les programmes diffusés respectent la réglementation en matière de traitement de l’information et d’organisation des campagnes électorales. 

Equitable

A ce titre, le conseil supérieur de l'audiovisuel rappelle que le principe à respecter pour les élections municipales est celui de l'équité. Et il fixe les règles. 
 

L’appréciation de la notion d’équité se fonde sur : la représentativité des candidats, en particulier, les résultats du candidat ou de la formation politique aux plus récentes élections. La capacité à manifester concrètement son implication dans la campagne : organisation de réunions publiques, participation à des débats. 

 

L’équité relève donc d’un savant dosage : entre les résultats des élections municipales de 2014, mais aussi des élections européennes de 2019, sachant qu’entre deux, l’échiquier politique a changé : avec par exemple la perte de vigueur du PS et l’entrée dans le paysage de LREM.

L’équité tient compte également de la présence des candidats sur le terrain. 
 

Un temps de parole pour qui ? 


Les têtes de liste sont comptabilisées dans le temps de parole, mais aussi les membres de la liste, ou les soutiens explicites, comme un parti politique ou une personne interrogée dans la rue, favorable à tel ou tel candidat.

Le temps de parole est comptabilisé sur l’ensemble de l’antenne, journal télévisé, mais aussi émission, politique ou pas.

Des secondes égrainées une à une à partir de ce lundi 3 février, sachant que toutes les listes ne sont pas connues, loin s’en faut, puisque les candidats ont jusqu’au 27 février 18 heures pour déposer leur liste et que la campagne électorale débute officiellement le 2 mars.

via GIPHY

Et l'égalité ? 

Pour les élections municipales, seul le principe d'équité est appliqué : un temps de parole des candidats au prorata de leur représentativité. L'égalité, c'est-à-dire le même temps pour tous relève uniquement de l'élection présidentielle. 

 

Sur internet

Le site internet de France 3 Limousin ne relève pas des recommandations du CSA. Mais l'éthique reste sa priorité. Et le traitement accordé à chaque candidat se fera dans le respect de l'équilibre des forces en présence



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections