Etat d'urgence : interdiction de manifester dans tout le Limousin

Sur instruction du ministère de la défense, les préfectures devraient toutes prendre un arrêté portant sur l'interdiction de manifestations de voie publique. Le préfet de Haute-Vienne l'a signé le mardi 24 novembre 2015. La Creuse et la Corrèze ont suivi le même chemin ce mercredi 25. 

Du samedi 28 novembre au lundi 30 novembre inclus, il est interdit de manifester sur la voie publique en Haute-Vienne. Cette interdiction de 3 jours concerne les rassemblements déclarés ou non et "quel qu'en soit le motif" à l'exception des hommages aux victimes des attentats du 13 novembre.

La décision a été prise le 24 novembre sur instruction du ministère de l'intérieur et dans le cadre de l'état d'urgence.

Ne pas distraire les forces de l'ordre  

La préfecture de la  Creuse et la préfecture de la Corrèze ont signé le même arrêté ce 25 novembre.  

Alors que la France est confrontée à la menace terroriste, que s'ouvre la Conférence Climat au Bourget et que le pays est toujours confronté à la crise migratoire, cette décision d'interdire les rassemblements a pour objectif de "ne pas distraire les forces de police et de gendarmerie dans leurs missions prioritaires" précise l'arrêté de la Haute-Vienne.  

Une marche annulée

Suite à la décision du préfet de la Haute-Vienne, la "marche pour le climat" programmée samedi 28 à partir de 15h à Limoges n'aura pas lieu. Un temps maintenue malgré les événements, l'arrêté préfectoral met un point final à l'initiative qui était organisée dans le cadre du lancement de la COP21. 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité