Ligue Europa : Bordeaux-Liverpool sous haute sécurité

Publié le Mis à jour le
Écrit par CB et AFP
© Maxppp

Une première journée de la phase de poules ce jeudi soir, qui sera surtout marquée par le défi des Girondins face à Liverpool (à 19h). "Bordeaux a son mot à dire" d'après Willy Sagnol. On attend ce soir 40 000 spectateurs dont 2200 supporters anglais...

A peine digéré son petit exploit au PSG (2-2), Bordeaux se retrouve ce jeudi soir (19h) face à une autre très haute marche, Liverpool, pour lancer au Matmut Atlantique sa phase de poules d'Europa League, avec interdiction de trébucher d'emblée.
Willy Sagnol en est convaincu depuis le tirage: Bordeaux "a son mot à dire" dans le groupe B qui comprend également le Rubin Kazan et Sion.

Mais si les Girondins veulent espérer, comme en 2012-13, atteindre les phases finales de la "petite" Coupe d'Europe, il leur faudra, avant d'entreprendre le long voyage (près de 8 heures de vol) à Kazan le 1er octobre, retirer des points de ce choc face à Liverpool. Sans se laisser inhiber par l'aura
et la légende des "Reds".


Certes, le Liverpool version 2015 du Nord-irlandais Brendan Rodgers, actuel 10e de Premier League après une saison finie à la 6e place, a perdu le lustre qui fit du club un géant d'Europe (cinq Coupes/Ligue des Champions, dont la dernière en 2005, trois Coupes UEFA).
Mais la magie opère toujours: le nouveau stade bordelais (42.115 places) frisera les guichets fermés. Et les "Scousers" restent un grand club à l'ADN résolument européen. Les Girondins n'auront pas oublié comment en 2006 un Liverpool FC, déjà à l'époque en forme quelconque en championnat, était venu faire parler son réalisme et son expérience en Ligue des champions à Chaban-Delmas (1-0), avant un cinglant 3-0 à Anfield.  

Besoin de confiance

Aussi, le plein de confiance ramené par les Girondins (12e en Ligue 1) du Parc des Princes vendredi ne sera pas de trop pour faire face au surcroit d'intensité et au savoir-faire européen que vont proposer les "Reds".

"Mais nous avons des certitudes par rapport au match de Paris. Il faudra faire le même type d'effort et essayer d'avoir un peu plus la balle pour les mettre en difficulté", analyse le milieu tunisien Wahbi Khazri sur le site du club. Des efforts qui devront être un cran au-dessus des tours préliminaires, où Bordeaux n'a pas franchement impressionné, face aux Chypriotes de Larnaca (3-0/1-0) et aux Kazakhs d'Almaty (1-0/1-2) .

Pour autant, le Liverpool nouveau ne rassure guère non plus. Orphelin de son capitaine emblématique Steven Gerrard, parti à Los Angeles, il peine à trouver la bonne formule offensive, comme le prouve son bilan famélique de trois buts en cinq matches de Premier League.
Brendan Rodgers, sous pression après deux défaites d'affilée, récupèrera toutefois à Bordeaux son animateur brésilien Philippe Coutinho, suspendu samedi face à Manchester United (1-3). En revanche, les internationaux Jordan Henderson (talon), capitaine depuis le départ de Gerrard, et Daniel Sturridge (reprise après opération de la hanche) manqueront toujours à l'appel.

Côté girondin, Sagnol pourra regretter que ce choc arrive un peu trop tôt pour des troupes en cours de recomposition: le milieu tchèque Jaroslav Plasil, remis d'une tendinite au genou, a repris l'entraînement collectif mardi et son expérience serait précieuse dans l'entre-jeu, comme celle du défenseur Lamine Sané, lui aussi de retour après une arthroscopie du genou. Mais tous deux pourraient être jugés encore justes. Au moins, le technicien bordelais, toujours privé d'options offensives (Diabaté, Touré), réintègrera au milieu Clément Chantôme, suspendu à Paris.

Sous haute sécurité

Une superbe affiche que ce Bordeaux-Liverpool qui n'a pas manqué d'attirer les amateurs du genre : 40 000 spectateurs sont attendus au nouveau stade dont 2200 supporters anglais. La rencontre n'est pas classée "à risque" mais elle sera tout de même sous haute surveillance.

Ecoutez Simon BERTOUX, Directeur de cabinet du préfet de la région Aquitaine.
(au micro de Candice Olivari et Guillaume Decaix)

durée de la vidéo: 00 min 24
Simon BERTOUX

Des patrouilles mobiles sont présentes depuis mercredi soir et ce jeudi dans le centre de bordeaux et le dispositif montera en puissance et se dirigera dans le même temps que la foule de supporters, vers le grand stade.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.