• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Evasion fiscale : BNP Paribas fait marche arrière...face aux “faucheurs de chaises”

© MaxPPP
© MaxPPP

BNP Parisbas renonce finalament à obtenir des dédommagements à un faucheur de chaises de Nancy. Visiblement, le procès de Jon Palais en janvier dernier semble avoir refroidi la banque. La militant landais avait en effet été relaxé.

Par C.O

La banque a décidé de ne plus se porter partie civile. Florent Compain (président de l'ONG "Les Amis de la Terre") devait être jugé suite à une opération des faucheurs de chaise à laquelle il avait participé en novembre 2015.

Le concept de réquisition de chaises" a été lancé en février 2015 par le mouvement BIZI à Bayonne. Il vise à dénoncer l'évasion fiscale. De nombreuses opérations ont été organisées dans toutes la France. Et les chaises dérobées avaient été symboliquement rendues à la justice lors de l'ouverture du procès de Jérôme Cahuzac il y a un an.

L'un de ces militants Jon Palais a avait été jugé Dax en janvier dernier . Poursuivi par la BNP Paribas pour un vol en réunion dans une de ses succursales le 19 octobre 2015, il a finalement été relaxé.

C'est peut-être ce qui pousse la banque à faire aujourd'hui marche arrière dans une autre affaire. En tous les cas ce n'est pas ainsi qu'elle présente les choses. Selon elle, suite à ce procès ces intrusions violentes auraient cessé. "Notre objectif ayant été atteint, nous invitons à nouveau nos parties prenantes au dialogue constructif".

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus