Cet article date de plus de 5 ans

Gamers Assembly : Ronan Houssein, le joueur espoir du Call of Duty français

Il est le capitaine de l’équipe vainqueur du championnat de Call of Duty à la Gamers Assembly. Ronan Houssein, surnommé CarboN, est l’espoir du jeu de tir français
© xLaDyReD
A quelques minutes de la finale, le staff le comble d'attentions : photographié, massé, Ronan Houssein, dit CarboN, est traité comme un roi. Du haut de ses dix-sept ans, le jeune francilien est un petit génie de Call of Duty.

En l’espace d’un an et demi, il est passé par les plus grandes équipes françaises, comme Epsilon et Vitality. Depuis mars 2015, CarboN a pris la tête de l’équipe espoir des leaders du secteur : Millenium.

"C’est une star", s’exclame "Deamz", un des commentateurs renommés du jeu de tir à la première personne (First-person shooter). "Dans un salon comme la Gamers Assembly, il arrive qu’il ne puisse pas faire un pas sans être photographié par un fan".

Pour les gens de mon âge, je suis un peu un modèle"

CarboN 

Au début gêné par sa popularité auprès des adolescents, la graine de champion s’est faite à cette notoriété soudaine.

Chez les Houssein, l’e-sport est une histoire de famille. Ronan est entré dans la compétition de jeux vidéos dans le sillage de son grand-frère Corentin "Gotaga", le meilleur joueur de Call of Duty français.

"Au début, CarboN a eu du mal à prendre son indépendance", remarque "Pyro", commentateur du championnat de Call of Duty de la Gamers Assembly. Mais aujourd’hui, Ronan Hussein s’est totalement affranchi de cette figure tutélaire.

Pour CarboN, la carrière professionnelle a réellement commencé au RJT 10 d’Amsterdam en juillet 2014. Son équipe n’a alors rien d’une grande écurie : Ronan paye encore ses déplacements. Mais, contredisant tous les pronostics, la bande décroche la troisième place. Le champion a le pied à l’étrier.

Depuis, Ronan Houssein n’arrête pas. Il enchaîne 4 à 5 d’heures d’entraînement par jour. Trop, beaucoup trop pour continuer sa scolarité comme n’importe quel ado.  Il a intégré un  Cours singulier  spécialisé dans le suivi des élèves en décrochage scolaire. Un établissement, dans lequel Ronan Houssein ne met malgré tout  "plus trop" les pieds tant il se consacre à Call of Duty.

Mes professeurs comprennent et me poussent dans ce que je veux faire"
CarboN


Pour l’instant, CarboN n’a participé qu’à un grand événement international : l’ESWC, le championnat du monde Call of Duty, qui avait lieu l’an passé au Zenith de Paris. "Ça s’est plutôt mal déroulé : les Américains ont une très grande longueur d’avance sur les Français", estime-t-il."Mais on va bientôt les battre", crâne CarboN. Quand ? "Quand j’aurai 18 ans".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gamers assembly loisirs sorties et loisirs portrait