Gestion des filières de soins : tensions entre les médecins de l'hôpital de Brive et le CHU de Limoges

Depuis 2016, l'ensemble des établissements hospitaliers du Limousin sont réunis dans une structure, le Groupement Hospitalier Territorial (GHT) qui dépend du CHU de Limoges. De nombreux médecins de l’hôpital de Brive veulent plus d’autonomie.

Le centre hospitalier de Brive.
Le centre hospitalier de Brive. © A.Abalo/FTV

Le périmètre de ce groupement hospitalier territorial (GHT) a été défini il y a cinq ans et regroupe 18 établissements du Limousin.

A Brive, 150 médecins du centre hospitalier (CH) avaient déjà voté unanimement une motion pour quitter la structure en octobre dernier et la fièvre n'est toujours pas retombée.

Ce vendredi 5 mars, des responsables de la commission médicale du CH Briviste ont tenu une conférence de presse pour exposer leurs griefs, à l’égard du CHU de Limoges, trop dominant selon eux.

« Pas de concertation, des décisions qui descendent de Limoges, qui concernent autant les politiques d’achats que les structures de filières de soins et même le recrutement du corps médical » dénoncent les médecins.

Si pour sauver le CHU et lui redonner une dynamique, on fait ça au détriment d’un siphonage des filières de soins à Brive, on ne peut pas l’accepter. 

Dr Jean-François Decay Chef de service du pôle médico-technique

Avis de l'ARS

A Limoges, on dit comprendre les dysfonctionnements éventuels mais on ne souhaite pas remettre en cause le périmètre du GHT.

« On doit pouvoir trouver une solution intelligente à plusieurs sur le fonctionnement » indique à France 3 Dr Jean-Yves Salle, Président de la commission médicale du CHU.

C’est désormais l’agence régionale de santé (ARS) qui doit trancher dans ce dossier et indiquer si elle consent ou non à revoir le périmètre du GHT. Une décision hautement politique. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé