Cet article date de plus de 3 ans

Le 2e parc photovoltaïque de Gironde inauguré aujourd'hui à Ste Hélène

Des dizaines de milliers de panneaux solaires ont été installés sur la petite commune de Ste Hélène, entre Bordeaux et l'océan. Raccordés au réseau EDF depuis l'automne dernier, ils permettent de fournir de l'électricité verte à un médocain sur trois tout en préservant la biodiversité sur le site.
Le parc photovoltaïque de Ste Hélène dans le Médoc
Le parc photovoltaïque de Ste Hélène dans le Médoc © F3Aquitaine/Thierry Gardet
C'est le deuxième parc photovoltaïque opérationnel après celui de Cestas, dans le département de la Gironde. 

Sa mise en service est un pas de plus vers la loi de transition énergétique. Elle exige en effet une part d'énergie renouvelable à hauteur de 40% dans le pays d'ici 2030, voire 100% en 2050.

24 000 personnes, soit le tiers des habitants du médoc, sont alimentés en éléctricité grâce à ces panneaux solaires.

La construction du site a dû suivre des règles strictes de maintien de la biodiversité. Afin de préserver les petits insectes et plantes rares qui s'y trouvent.

Dans le reportage qui suit, l'ingénieur en écologie Cédric Pin nous explique quelles espèces ont ainsi pu conserver leur habitat. Parmi elles, le Fadet des Laiches, un papillon extrêmement menacé en Europe.


Le 2e parc photovoltaïque de Gironde implanté dans le Médoc a su préserver les espèces rares

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables énergie environnement société