Coronavirus: une usine de fabrication de masques en tissu sur le bassin d’Arcachon

Du tissu, des machines et des couturières : le Parc des expositions de la Teste-de-Buch en Gironde transformé en un vaste atelier de couture avec 130 employés. Une usine éphémère installée en moins de 48 heures pour produire des centaines de milliers de masques en tissu.

C'est au Parc des Expositions de La Teste-de-Buch que 130 couturières fabriquent des masques depuis le 15 avril dans une usine installée en moins de 48 heures
C'est au Parc des Expositions de La Teste-de-Buch que 130 couturières fabriquent des masques depuis le 15 avril dans une usine installée en moins de 48 heures © France télévision

A l’origine de ce projet, Libero Mazzone, entrepreneur du Teich spécialisé dans la fabrication de produits automobiles. Contraint à l’arrêt de son activité, il décide de réorienter totalement sa production pour participer à cette guerre contre le coronavirus. « Nous avons besoins d’armes efficaces pour en finir avec cette pandémie. Je ne pouvais pas rester sans rien faire, j’ai donc voulu apporter ma pierre à l’édifice en produisant des masques barrières en tissu lavable ». Il a remporté l’appel d’offre lancé par plusieurs collectivités locales de la Gironde : 800 000 masques commandés par Bordeaux Métropole et 100 000 pour la COBAS (Communauté d’Agglomération bassin d’Arcachon Sud).


130 machines à coudre offertes par Singer...

Face à ce défi inédit, Libero Mazzone s’est très vite mis en ordre de bataille et a sollicité plusieurs partenaires : « J’ai d’abord acheté 16 000 mètres de tissu et je me suis souvenu que ma mère avait une vieille machine à coudre Singer. Cela m’a donné une idée : entrer en contact avec les responsables de la marque pour qu’ils me fournissent du matériel »
Philippe Leruth, président de Singer France, a aussitôt donné son feu vert en offrant 130 machines à coudre. « Un geste solidaire et désintéressé qui nous a paru tout à fait naturel dans le contexte actuel de pénurie de masques. Nous avons aussi assuré le transport des marchandises depuis la région parisienne et nous avons passé le relais à notre concessionnaire local Michel Barbosa pour la mise en œuvre du projet", explique Fabien Fournol, responsable commercial et développement de la marque. 

"Alors que ce maudit virus nous impose de prendre nos distances, il rapproche aussi les hommes et favorise la solidarité » complète Fabien Fournol.

Libero Mazzone a ensuite reçu l’appui de la mairie de La Teste-de-Buch qui lui a ouvert les portes du Parc des Expo entièrement vide en cette période de confinement. La COBAS lui a aussi donné un coup de main pour assurer la logistique.


... et autant de couturières recrutées

130 couturières professionnelles et volontaires sont en cours de recrutement. Certaines d’entre elles pourront être logées gratuitement dans deux hôtels réquisitionnés pour la bonne cause. Ils sont situés à proximité du Parc des Expositions de la Teste-de-Buch.
Les couturières seront payées au SMIC et appelées à faire des heures supplémentaires. Car nul doute que la cadence de travail sera élevée : « Notre objectif est de fournir 30 000 pièces par jour d’ici la fin du mois de mai! » précise le chef d’entreprise qui espère démarrer la production dès le mercredi 15 avril. "L’espace de travail a bien sûr été aménagé pour respecter les distances de sécurité imposées par les autorités sanitaires ».
 
Le parc des expositions de La Teste-de-Buch transformé en une véritable usine pour fabriquer des masques à grande échelle


Des masques "aux normes"

A noter que ces masques en tissu répondent aux normes imposées par l’AFNOR (association gouvernementale de normalisation). Des masques de protection certes moins efficaces que les masques chirurgicaux mais quand même utiles et qui sont amenés à se généraliser.  Ils ne seront pas livrés directement aux particuliers mais redistribués par Bordeaux Métropole et la COBAS.  Le résultat d’un bel élan de solidarité entre les secteurs public et privé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société insolite coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter